Hauteur Jesse Williams podium mondial
Jesse Williams, champion du monde du saut en hauteur | KIM JAE-HWAN / AFP

Williams qualifié de justesse

Publié le , modifié le

Le champion du monde en titre du saut en hauteur Jesse Williams a failli manquer le vol pour Londres et les jeux Olympiques en ne prenant que la 4e place du concours des sélections américaines d'athlétisme à Eugene.

Williams a en effet passé la même barre que les trois premiers (2,28 m) mais il  lui a fallu plus d'essais que les autres et il a fini à la quatrième place.  C'est Jamie Nieto qui a remporté le concours, devant Erik Kynard et Nick Ross. Le système couperet des sélections US veut que les trois premiers de chaque  épreuve se qualifient pour les jeux de Londres à conditions d'avoir réalisé le  minima olympique "A"  entre le 1er mai et la fin des "trials". Ce n'est pas le cas de Nick Ross, troisième du concours mais qui n'a pas  rempli le critère du minima "A" (2,31 m pour la hauteur), une barre sur  laquelle il a échoué à trois reprises sous les yeux d'un Williams soulagé. 

"Ne pas aller aux jeux Olympiques aurait été un désastre, a déclaré  Williams. Ce n'est pas passé loin". "Je ne me suis jamais trouvé dans une situation aussi dramatique, à  souhaiter que quelqu'un échoue, a-t-il ajouté à propos de Ross. Il a fait des  bons sauts à 2,31 m et j'étais assis à la regarder en pensant: "rate-le"." "Normalement, je n'en arrive pas à de pareilles extrémités", a-t-il  poursuivi. Williams, 28 ans, avait réalisé la deuxième performance mondiale de la  saison le 9 juin à New York avec un saut à 2,36 m, alors que Nieto, vainqueur  du concours, n'est que le 12e performeur de l'année avec 2,31 m. "Parfois, les réglages ne sont pas faciles sous la pluie. Je n'ai pas  trouvé la bonne position pour l'appui d'envol, a expliqué le champion du monde.  L'important c'est d'aller à Londres, même si 4e, ce n'est pas la meilleure  façon de le faire".

"Maintenant, je veux tout faire pour monter sur ce podium", a-t-il assuré. Un podium olympique, c'est également ce qu'Alysia Montano, qui avait manqué  la médaille de bronze mondiale du 800 m l'an dernier pour 6 centièmes de  seconde, compte viser à Londres. Elle s'est imposée à Eugene en 1 min 59 sec 08/100, un chrono guère éloigné  de sa meilleure performance de la saison (1:57.37), l'actuel 2e temps mondial.  "Je ne veux pas aller aux Jeux pour l'expérience olympique, je veux une  place sur le podium. Je veux gagner", a dit Montano, qui sait que la dernière  victoire d'une Américaine aux JO sur le double tour de piste remonte à 1988. Le 800 m masculin a été remporté par Nick Symmonds, devant Khadevis  Robinson et Duane Solomon, en 1 min 43 sec 92/100, ce qui a fait de lui le  huitième coureur à passer sous la barre des 1:44.00 cette saison.

AFP