Le parc olympique de Sotchi 2014
Le parc olympique de Sotchi 2014 | AFP

Washington met en garde les visiteurs

Publié le , modifié le

Washington a mis en garde contre d'éventuels attentats les Américains qui souhaiteraient se rendre à Sotchi pour les jeux Olympiques d'hiver, rappelant également que Moscou avait récemment adopté une loi controversée interdisant de "promouvoir l'homosexualité" auprès des mineurs.

"Les voyageurs qui se rendraient à Sotchi doivent s'attendre à une présence  policière et des mesures de sécurité accrues dans et autour des sites olympiques", écrit le département d'Etat, qui précise toutefois qu'il n'existe  pas "de menace spécifique visant les citoyens ou les institutions américains". Les craintes de voir des militants islamistes lancer des attaques pendant  les JO, qui auront lieu du 7 au 23 février, ont été renforcées par deux  attentats suicide non revendiqués, attribués à des kamikazes, qui ont fait au  total 34 morts les 29 et 30 décembre à Volgograd, une ville du sud de la Russie. Les Américains qui se rendront en Russie doivent "faire attention à leur  environnement et respecter des mesures de sécurité", écrit la diplomatie  américaine. "Les citoyens américains doivent rester vigilants et faire preuve  de bon sens et de discrétion quand ils utilisent les transports publics",  poursuit encore le département d'Etat. 

Ce dernier rappelle aussi qu'une loi a été récemment adoptée en Russie qui  interdit de faire l'apologie de l'homosexualité auprès des mineurs, et qui a  poussé des militants des droits des homosexuels à appeler au boycott des JO de  Sotchi. "La loi interdit de promouvoir l'égalité pour les LGBT (lesbiennes, gays,  bisexuels et transexuels) en public, mais manque de définitions légales pour ses termes-clés", estime la diplomatie américaine, ajoutant qu'elle  s'appliquait sans doute également aux étrangers visitant le pays --et qui  encourent donc jusqu'à 100.000 roubles et 14 jours de prison et l'expulsion du  pays. "Les jeux Olympiques sont le premier événement d'envergure organisé à  Sotchi et les capacités et les infrastructures médicales dans la région n'ont pas été testées pour le volume de visiteurs attendus", conclut-elle.

AFP