Beaugé
Grégory Beaugé | ODD ANDERSEN / AFP

Vitesse sur piste: Baugé en quart

Publié le , modifié le

Grégory Baugé a très facilement battu le Japonais Seiichiro Nakagawa en huitièmes de finale du tournoi de vitesse qui se jouait en une manche sèche. Deuxième des qualifications, le champion du monde en titre se qualifie pour les quarts de finale. Les quarts et les demi-finales auront lieu dimanche.

En quart de finale, dimanche, la tâche sera plus rude pour le Français qui  sera opposé à l'Allemand Robert Förstemann, surpris en huitième de finale par  un jeune et spectaculaire coureur de Trinidad (Philip) mais qualifié aisément  en repêchage.

Le huitième de finale de Grégory Baugé

Au-delà de l'entrée en matière des seigneurs de l'anneaux, les premières courses ont lancé le duel entre Grégory Baugé et Jason Kenny. Baugé, champion du monde en titre, s'est déclaré "content" de son temps, le  deuxième du tournoi à 23 centièmes de secondes de la performance exceptionnelle  (9 sec 713) de son adversaire sur la piste du vélodrome olympique. Soit mieux que le temps  réalisé à Pékin par son compatriote Chris Hoy, qui allait ensuite survoler le  tournoi. "En match, c'est différent", a coutume de rappeler Daniel Morelon, le  dernier champion olympique français de vitesse (1972), à qui Baugé espère  succéder. "Maintenant, c'est du un contre un", a rappelé Baugé, invaincu en  Championnats du monde depuis 2009.

"Calme comme un tigre"

A propos du temps de Kenny, qui s'inscrit dans un contexte de très hautes  performances pour les coureurs britanniques, Baugé s'est borné a réagir: "C'est  un très très bon temps. Moi, je suis dans ma course, j'analyserai plus tard. On  verra à la fin. Même si le 200 m compte énormément, ce ne sont pas les chronos  qui parlent. J'ai fait le deuxième temps, je suis content." "J'ai déjà été champion du monde sans faire le meilleur temps sur un 200  m", a-t-il ajouté. Il n'y a pas de grosse différence. Je sais qu'il (Kenny) est  prêt. J'espère qu'on s'affrontera en finale".  "Ce sont des matches de boxe", a souligné le champion français qui a  conclu: "Je suis calme... comme un tigre." Vivement la finale!

L'interview de Grégory Baugé

 

Mathieu Baratas