Grégory Baugé
Grégory Baugé | ODD ANDERSEN / AFP

Vitesse individuelle : Baugé file en demi-finale

Publié le , modifié le

Grégory Baugé, champion en titre de la vitesse individuelle s'est qualifié aisément pour les demi-finales en dominant l'Allemand Robert Fostermann. Le Guadeloupéen a remporté ses deux manches avec beaucoup d'autorité.

Tout en décontraction et en autorité, le Guadeloupéen ne cesse d'impressionner tour après tour. Après une première manche tranquillement maîtrisé, le champion du monde a dominé de la même façon, la seconde manche. Il a placé une double accélération pour sauter dans la dernière ligne droite l'Allemand aux cuisses énormes, pourtant parti avec une avance conséquente. Même si Baugé n'a pas réussi le meilleur temps des qualifications (2e derrière Jason Kenny), il montre sa supériorité dans les duels, son point fort. 

La seconde manche de Grégory Baugé

Son principal rival, le Britannique Jason Kenny, s'est également qualifié en deux manches au dépens du Malaisien Azizulhasni Awang, accrocheur en diable. Le duel annoncé entre les deux ténors de la discipline se profile. Les demi-finales et la finale se disputeront lundi après-midi. Baugé rencontrera lundi l'Australien Shane Perkins, sa  victime de la finale des Championnats du monde 2010. L'autre demi-finale réunira le Britannique Jason Kenny, médaillé d'argent  des JO de Pékin et du dernier "Mondial" (2012), et le Trinidadéen Njisane  Phillip.

Baugé confiant pour la suite

Sans brûler les étapes, Grégory Baugé est impatient d'être à lundi et d'en découdre pour le podium.  "Demain, on reprend tout à zéro. On va montrer qu'on est des hommes. D'abord, je prends Shane Perkins", dit-il. Et ensuite, ce sera, si possible, Jason Kenny, histoire de moucher enfin ces pistards locaux qui trustent les victoires depuis le début de leurs Jeux. Baugé affecte la modestie : "Kenny, il a plus d'expérience que moi, il a déjà disputé une finale olympique, moi pas", dit-il, mais un large sourire sur son visage dément ces propos.

Mathieu Baratas