Luca Parlato, Vincenzo Abbagnale et Enrico D'Aniello
Luca Parlato, Vincenzo Abbagnale et Enrico D'Aniello, champions du monde en 2013 en deux barré | MAXPPP - JEON HEON-KYUN

Vincenzo Abbagnale, champion du monde 2013, va manquer les JO de Rio

Publié le , modifié le

L'Italien Vincenzo Abbagnale, champion du monde d'aviron en deux barré en 2013, risque d'être suspendu et de manquer les Jeux Olympiques de Rio à cause de trois manquements à ses obligations de localisation, a annoncé son propre père Giuseppe Abbagnale, président de la fédération. Celui-ci, sept fois champion du monde et deux fois champion olympique durant sa carrière en aviron, ne veut pas que son nom soit sali, ni que sa position n'évite à son fils la sanction méritée.

"Nous avons un nom qui pèse lourd et j'ai voulu que ce qui s'est passé soit  rendu public parce que l'honnêteté et la transparence ont toujours fait partie  de mes principes en tant qu'homme et en tant que sportif", a déclaré Giuseppe  Abbagnale, dont les propos sont rapportés par les médias italiens. "Il a manqué trois contrôles antidopage et les règles sont claires. Il a  péché par naïveté mais le règlement prévoit entre un et deux ans de  suspension", a ajouté Giuseppe Abbagnale.

La procédure est encore en cours et le sort de Vincenzo Abbagnale n'est  donc pas encore connu. Sept fois champion du monde et deux fois champion olympique en deux  barré, en 1984 à Los Angeles et en 1988 à Séoul, médaillé d'argent aux JO de Barcelone en 1992 où il était porte-drapeau de l'Italie, Giuseppe Abbagnale ne devrait donc pas permettre à son fils de concourir aux Jeux Olympiques, alors qu'il espérait le faire en huit.