Jimmy Vicaut et Christophe Lemaitre, les deux rois du sprint français
Jimmy Vicaut et Christophe Lemaitre, éternels rivaux sur le sprint français | AFP - DPPI MEDIA - STEPHANE KEMPINAIRE

Vicaut-Lemaître, les minima dans la mire des deux rois du sprint aux championnats de France

Publié le , modifié le

Les championnats de France à Angers sont un passage obligé pour les athlètes français, en vue des Jeux Olympiques de Rio (5-21 août). Jimmy Vicaut, meilleur performeur mondial de l'année avec 9"86, sera confronté à son habituel rival, Christophe Lemaître, en quête des minima (10"09) sur la distance alors qu'il n'a couru qu'en 10"20 jusque-là. Situation inversée sur 200m, où le Savoyard (20"27) a déjà ses minima (20"30), et pourrait faire l'impasse, alors que Vicaut les vise (20"54 cette saison).

"Il n'y aura pas photo", résume avec le recul de ses 76 ans Pierre Carraz, entraîneur de toujours de Christophe Lemaitre. "Il a besoin de courir, ça va le réveiller". C'est vrai que le quadruple champion d'Europe n'est pas encore entré dans le vif de la ligne droite, scotché notamment à Oslo (10.20) par les températures fraîches et une "non course", selon son expression. Avec les conditions plus favorables annoncées à Angers, le Savoyard (26 ans) devrait au moins atteindre le niveau de performance requis pour Rio (10.09). C'est l'un de ses objectifs, même si le demi-tour de piste demeure l'épreuve où il a le plus de chances de décrocher une médaille olympiqué l'été prochain. Ce n'est d'ailleurs pas un hasard si le médaillé de bronze des Mondiaux de Daegu sur 200m en 2011 a déjà les minima dans la poche depuis la réunion de Rome. Mais à Angers, il n'est pas certain de défendre une 7e année son titre. "Mais il doublera 100 et 200 m aux Championnats d'Europe à Amsterdam (du 6 au 10 juillet). Il en a envie", a annoncé à l'AFP Pierre Carraz.

Sur 100m, il en est loin. Dans la froideur d'Oslo, il s'est contenté d'un 10"20. A Angers, avec la locomotive Vicaut, il peut accrocher le sésame. A 24 ans, le recordman d'Europe du 100m est au premier rang des bilans mondiaux, devant un certain Usain Bolt (9"88). Pour deux centièmes, le protégé de Guy Ontanon est donc la référence actuelle. Si le titre national sur la distance courte ne devrait donc pas lui échapper, Jimmy Vicaut vise surtout son billet d'entrée sur le 200m. Avec son 20"54, il doit grignotter 24 centièmes pour rentrer dans les clous. "Ce n'est pas facile avec quatre courses entre samedi et dimanche. Mais c'est bien aussi de se mettre dans cette configuration en vue des Jeux", avance son entraîneur Guy Ontanon.

Thierry Tazé-Bernard @thierrytaze