JO Paris 2024
Les Champs-Elysées recouverts d'une piste d'athlétisme lors de la candidature de Paris aux JO 2012 | AFP - ERIC FEFERBERG

Vers une candidature de Paris aux JO de 2024

Publié le , modifié le

Le Comité français du sport international présente ce matin un rapport à la maire de Paris, Anne Hidalgo. Comme cette dernière, le gouvernement semble de plus en plus favorable à une candidature de la capitale aux Jeux Olympiques d'été de 2024. Le budget de l'organisation a été établi, dans ce rapport, à 4.5 milliards d'euros.

Soutenue par une grande majorité des Français (73% d'opinion favorable selon un sondage publié mardi par Direct Matin), la candidature de Paris semble imminente. Au début très hésitante sur ce projet, Anne Hidalgo semble être sur le point de donner son accord après avoir déjà entamé des discussions avec les principaux intéressés. Un rapport, plutôt favorable, doit lui être remis ce matin à 11h00 par Bernard Lapasset, président du Comité français du sport international. Échaudées par les échecs de 2008 et surtout 2012, les instances politiques préfèrent rester extrêmement prudentes. "Aujourd'hui, mon inclinaison, mon coeur est plutôt sur le sport et les Jeux, avait déclaré Anne Hidalgo, mardi. J'en aurais vraiment envie. Mais en même temps, je dis que je ne veux pas faire n'importe quoi", a-t-elle précisé. Leur principale crainte est évidemment le coût, souvent exorbitant d'un tel événement.

Un budget de 4.5 M d'€

Mais d'ici 2024, la majeure partie des installations nécessaires au bon déroulement de ces Jeux seront déjà construits, ou rénovés, à commencer par le système de transports qui desservira le Grand Paris, un stade olympique (le stade de France), un vélodrome (à Saint-Quentin en Yvelines), des salles neuves ou réhabilitées (l'Arena 92, Bercy), des terrains de tennis (Roland-Garros), un golf, et aussi des sites tels que le Champ de Mars ou le Grand Palais, qui pourront être utilisés temporairement. Il ne manque finalement qu'une piscine olympique à ce projet. Alors que le budget initial s'établit à 4.5 milliards d'euros (les JO de Londres 2012 ont coûté 11 M d'€), tous les voyants semblent au vert. Après avoir reçu officiellement le rapport du Comité olympique français, Mme Hidalgo doit recevoir aujourd'hui et dans les prochains jours les maires du Grand Paris et les différents acteurs des milieux économiques d'Ile-de-France. Sa réponse définitive sera donnée au plus tard au mois de juin, le dépôt du dossier auprès du CIO devant s'effectuer avant septembre. La ville hôte sera désignée à Lima, pendant l'été 2017.

Romain Bonte