Usain Bolt veut passer sous la barre des 19 secondes sur 200m

Usain Bolt veut passer sous la barre des 19 secondes sur 200m

Publié le , modifié le

Premier homme à être passé sous la barre des 9"60 sur 100m, Usain Bolt veut devenir le premier à franchir la ligne d'arrivée d'un 200m en moins de 19". Dans un entretien accordé à l'agence SID, il a déclaré: "J'aimerais vraiment descendre en dessous des 19 secondes. C'est la chose que je veux le plus au monde, car c'est l'un de mes objectifs. J'en parle depuis toujours et je l'ai toujours voulu. J'attends ça de pied ferme." A Rio, huit ans après avoir éclaboussé les Jeux de Pékin, il rêve d'une dernière consécration olympique en grande pompe.

Chaque jour rapproche Usain Bolt de sa retraite. Personne ne sait s'il raccrochera les points après les Jeux Olympiques de Rio, cet été. Mais il veut encore une fois marquer de son empreinte la dernière échéance olympique de sa carrière. Après avoir fait ses premiers pas à Athènes, il avait tout fait exploser à Pékin, en 2008, avec les records du monde du 100, 200 et 4x100m, avec l'or à la clé. L'année suivante, lors des Mondiaux de Berlin, il avait assommé toute la concurrence en battant encore les deux records du monde du sprint (100 et 200m). Depuis, ils ne bougent plus. Sur 100m, le 9"58 l'a placé comme le premier et le seul homme à être descendu sous les 9"60. Sur 200m, son 19"19 avait fait voler en éclats de 19"32 de Michael Johnson, qui datait des Jeux d'Atlanta en 1996. 

Mais cela ne semble pas suffisant pour le Jamaïquain. "J'ai dit que la chose qui comptait le plus pour moi, c'était de courir le 200 mètres. J'aimerais vraiment descendre en dessous des 19 secondes", a-t-il déclaré à l'agence SID. Le 200m, c'est SA course, celle qu'il préfère, plus que le 100m qu'il n'a débuté que très tard. A Rio, pour les premiers Jeux Olympiques disputés en Amérique du Sud, la Foudre veut électriser une dernière fois la piste. "Ce seront bien mes derniers jeux Olympiques. Ce sera dur pour moi de continuer encore 4 ans, de garder la motivation dont j'ai besoin, surtout si j'accomplis ce que je veux à Rio". Réaliser un troisième triplé consécutif, avec un passage sous les 19" sur 200m, voilà qui couronnerait le plus grand sprinteur de l'histoire. "Seul lui peut les chercher (les 19"19, Ndlr), ou si ce n’est pas lui, il faudra attendre longtemps avant que quelqu’un ne le batte, estime Christophe Lemaître, qui le côtoie sur les deux distances depuis les Mondiaux de Berlin en 2009. Usain Bolt semble bien décidé à donner un dernier coup de rein pour parachever son destin olympique exceptionnel.

Thierry Tazé-Bernard @thierrytaze