Lara Gut
La Suissesse Lara Gut | AFP - GETTY IMAGES

Une Gut de revanche

Publié le , modifié le

A 22 ans, Lara Gut va vivre ses premiers Jeux Olympiques. Malgré son jeune âge, elle aurait pu être déjà l’une des stars lors de la précédente édition, à Vancouver en 2010. Après un début de saison exceptionnelle, elle sera l'une des têtes d'affiche en Russie.

Une chute à l’entraînement avant le début de la saison avait conduit Lara Gut à l’opération pour une luxation de la hanche droite. Et à une saison blanche. Vice-championne du monde en 2009 en descente et en super-combiné, elle pouvait être l’une des belles chances de médaille pour la Suisse à Vancouver-2010. Cela n’a pas été le cas. A 18 ans, elle vivait là sa première grosse blessure, sa première énorme déception.

Quatre ans après, elle a poursuivi son évolution. Elle a toujours ce visage angélique, y a ajouté du glamour en étant de plus en plus utilisée par les publicitaires pour sa plastique, et hausse son niveau mois après mois.

Leader du classement général de la Coupe du monde

La saison dernière, elle a remporté la descente de Val-d’Isère. Et elle a retouché l’argent mondial, cette fois en super-G. Mais surtout, elle a apporté de la constance à ses efforts, intégrant le Top 10 des classements de descente, de super-G, de combiné et de géant et une belle 9e place du classement général de la Coupe du monde. Ce début d’année n’a fait que confirmer la tendance : victoires en slalom géant de Soelden, au super-G et à la descente de Beaver Creek comme au super-G de Lake Louise. Lara Gut est en forme. Et à la mi-décembre, elle se trouvait en tête du classement général de la Coupe du monde.

Avec son format de poche (1.60m), la Suissesse profite de son explosivité pour devenir une sacrée cliente dans toutes les disciplines de vitesse. A Sotchi, elle visera les podiums.