PyeongChang 2018
. | Annegret Hilse / SVEN SIMON / SVEN SIMON / DPA

A un mois des JO 2018, PyeongChang est prête

Publié le , modifié le

Nous sommes désormais à un mois de la cérémonie d'ouverture des Jeux Olympiques de PyeongChang 2018 (9-25 février). L'occasion pour nous de faire un point sur l'organisation de ces Jeux olympiques. Les installations sportives et les infrastructures sont terminées, la billetterie retrouve de l'élan, la Corée du Sud est prête.

Les infrastructures

Pas de panique, les installations pour les JO 2018 sont prêtes ! Le 4 novembre dernier le Comité d'organisation a annoncé, dans le Stade olympique de PyeongChang qui accueillera les cérémonies d'ouverture et de clôture, que les travaux concernant les infrastructures sportives étaient terminés. Il y aura douze installations pendant ces JO, six sont sorties de terre alors que l'autre moitié a été rénovée. 

Le 15 décembre dernier, ce sont les travaux des villages olympiques qui ont pris fin deux ans et demi après leur début. Des villages olympiques car il y en aura deux, l'un à PyeongChang pour les sports de neige et de glisse, l'autre à Gangneung pour les sports de glace. "Avec l’achèvement des villages olympiques, toutes les installations pour les Jeux olympiques sont maintenant terminées», s’est félicité Lee Hee-beom, le numéro un du comité d’organisation.

La billetterie

En octobre dernier, la billetterie des JO 2018 était en berne puisque seuls 30% des billets avaient été achetés. Selon le Comité d'organisation, c'est un peu mieux désormais puisque 60% des billets ont trouvé preneur. Le 24 décembre, 655.000 billets des  1,07 million de tickets avait été vendus. Selon le Comité d'organisation, c'est le ski qui attire aujourd'hui le plus de spectateurs avec 81% de billets vendus devant le ski de fond (79%), le short track (74%) et le bobsleigh (70%).

Avec la Corée du Nord

La Corée du Nord devrait participer aux Jeux en Corée du Sud ! Contrairement à 1988, le Nord ne boycottera pas les Jeux organisés au Sud. Depuis plus de 60 ans, la tension règne entre les deux pays de la péninsule et jusqu'à il y a peu il était difficile d'imaginer des athlètes nord-coréens présents à PyeongChang. "La partie nord-coréenne va envoyer une délégation du Comité olympique national, des athlètes, des pom-pom girls, un groupe d'artistes, une équipe de démonstration de Taekwondo et un service de presse", ont annoncé les deux pays dans un communiqué à l'issue de leur première rencontre en plus de deux ans. 

"Le CIO accueille avec une grande satisfaction les propositions sur lesquelles la Corée du Sud et la Corée du Nord sont tombées d'accord", a commenté le CIO. "Ces propositions marquent un grand pas en avant dans l'esprit olympique", a déclaré Thomas Bach, président du CIO, cité dans le communiqué.