Un coup d'éclat signé Perrine Laffont

Un coup d'éclat signé Perrine Laffont

Publié le , modifié le

La jeune Française Perrine Laffont, 15 ans, a réalisé un bel exploit en décrochant jeudi à Rosa Khoutor sa qualification directe pour la finale de l'épreuve de ski de bosses des Jeux Olympiques.

Précoce et pressée. Première Bleue en lice dans ces Jeux de Sotchi, avant le patineur Florent Amodio en soirée, l'Ariégeoise, benjamine de la délégation française, a pris la 5e place des qualifications, remportées par l'Américaine Hannah Kearney devant deux des trois soeurs canadiennes Dufour-Lapointe (Chloé et Justine). "Je ne m'attendais pas à ça, je pensais devoir faire la deuxième séance de qualification pour pouvoir rentrer en finale, a-t-elle indiqué incrédule. Quand j'ai vu le chiffre 4 (sur le tableau), il a  vite disparu. Je me suis dit +mais non, ça doit 14, je n'ai pas bien vu+...  Quand mon coach (Ludovic Didier) est arrivé, il m'a dit +oui, t'es bien 4e,  c'est juste énorme+."

Elle découvre le haut niveau

Les dix premières de l'unique manche de jeudi ont validé leur billet pour la finale. Les skieuses classées entre la 10e et la 20e place se disputeront samedi les deux derniers billets disponibles pour la finale, qui aura également lieu samedi. Née en octobre 1998, Laffont n'avait jamais disputé une épreuve de Coupe du monde avant celle organisée à Calgary (Canada), il y a seulement un mois. Après trois épreuves nord-américaines terminées autour de la 20e place, elle a décroché une place en finale à Lake Placid le 15 janvier, terminant 11e. Ce classement et sa régularité en janvier ont convaincu la Fédération de lui offrir un billet pour la Russie. "C'est un truc de fou, a-t-elle ajouté. J'ai été interviewée par des télés américaines mais bon vu que je sais pas trop parler anglais..." Au cas où, médaille en Anglais se dit medal. 

Vidéo : L'exploit de Perrine Laffont

20h de France 2 du 06/02/2014

Vidéo : le portrait de Perrine Laffont

Voir la video

Reportage TLS du 01/02/2014 de M. LaBan, P. Dussol et S. Le Beon.

Jean Charbon