Sotchi Logo
Malgré les 40 milliards d'euros dépensés, la ville de Sotchi est encore en travaux. | POOL / KMSP / DPPI MEDIA

Twitter et l'envers du décor à Sotchi

Publié le , modifié le

A moins de 48 heures de la cérémonie d'ouverture des Jeux d'hiver, le gros oeuvre de Sotchi est déjà prêt à accueillir les sportifs venus du monde entier. C'est en revanche moins faste au niveau dans les finitions des infrastructures. L'hyper-centre de Sotchi est d'ailleurs encore en chantier. Revues de Tweets des installations insolites sur le site des JO.

A deux jours de la cérémonie d’ouverture des Jeux d’hiver 2014, les premiers échos sur l'organisation commencent à parvenir de Sotchi. Malgré des travaux d’aménagements faramineux, qui ont coûté la bagatelle de 40 milliards d’euros (soit plus que l’ensemble des sessions hivernales organisées depuis Chamonix en 1924), il reste encore beaucoup à faire. Twitter ne se prive d’ailleurs pas de réagir à ces retards importants. Parfois avec humour. Souvent avec dépit.

Dans les rues, les ouvriers ne savent plus où donner de la tête. Béton, parpaing, bois… les matériaux en tous genres traînent à même le sol.

Si des retards s’accumulent dans les constructions, les installations déjà prêtes bénéficient elles d’un traitement "maison ". Un petit coup de peinture sur la pelouse, ni vu ni connu ?

Après le W.C double, qui avait fait scandalisé les réseaux sociaux, les Russes ont fait mieux en inventant la "toilette-spectacle". Sûrement une technique pour aider les athlètes à mieux gérer le stress dans leur préparation...

On reste dans la rubrique "sanitaire", avec une conception bien personnelle de l’utilisation des W.C. Interdiction donc d'y pécher. Dommage, ça semblait être un bon spot pour les mordus de pêche.

Même s'il n'y a plus de papier-toilette à disposition, Sotchi a tout prévu (ou presque)... Un conseil : maniez-le avec délicatesse.

En raison des faibles températures à Sotchi, les ouvriers ont installé des radiateurs. Pas sûr que c'était comme ça sur les plans de l'architecte. 


Et ce n’est qu’un petit florilège de ce qui se fait de mieux sur la toile depuis quelques heures. Les journalistes internationaux, eux, s'en donnent déjà à coeur joie. Preuve en est avec cette double-page assassine...