Victor An, Grigorev, Short track
Les Russes Victor An (à d.) et Vladimir Grigorev | ADRIAN DENNIS / AFP

An triomphe sous son nouveau drapeau

Publié le , modifié le

Triple médaillé d'or olympique sous son drapeau sud-coréen d'origine en 2006, Ahn Hyun-soo, devenu Victor An, a récupéré une de ses couronnes olympiques sur le 1000 m short track. Le néo-Russe a coupé la ligne devant son récent compatriote Vladimir Grigorev et le Néerlandais Sjinkie Knegt.

En 2006, il avait dominé les épreuves de short-track des Jeux de Turin avec ses victoires sur 1000 m, 1500 m et avec le relais sud-coréen, sans oublier une médaille de bronze sur 500 m. An (ou Ahn selon les transcriptions) Hyun-soo est alors une star dans son pays, mais très vite, il tombe en disgrâce et se brouille avec les dirigeants de sa fédération. Après une saison blanche sur blessure en 2008 et des contre-performances,  An manque même sa qualification pour les JO-2010. Il décide alors de répondre aux appels du pied de la Russie, désireuse de briller lors de "ses" JO en short-track, discipline où elle n'est pas très  performante. 

La Russie brille enfin en short-track

Pour son retour olympique après huit ans d'absence, An, entraîné par le  Français Sébastien Cros, décroche la médaille de bronze sur 1500 m aux début  des Jeux. Il fait encore mieux sur 1000 m en dominant la finale devant son  compatriote Vladimir Grigorev, 2e, et le Néerlandais Sjinkie Knegt, 3e. Ce titre est le premier pour la Russie en short-track et fait espérer un  triomphe en relais lors de la dernière journée des épreuves de cette discipline vendredi. Déjà qualifiée pour la finale, la Russie n'aura comme adversaire que la Chine et les Pays-Bas après les échecs du Canada et de la Corée du Sud. Pour décrocher son titre, An a profité des déconvenues du Canadien Charles  Hamelin, sacré sur 1500 m mais éliminé en quarts de finale du 1000 m.

Les résultats du 1000 m

Vidéo: La victoire de Victor An  

AFP