L'athlète américain LaShawn Merritt sur 200m à Eugene
L'athlète américain LaShawn Merritt sur 200m à Eugene | AFP - PATRICK SMITH

Trials :Kendra Harrison et Shanier Little ne seront pas à Rio, LaShawn Merritt impressionne sur 200m

Publié le , modifié le

Les 'Trials', ces sélections américaines pour les Jeux Olympiques de Rio, ont fait de prestigieuses victimes ce vendredi à Eugene aux Etats-Unis. Kendra Harrison, grande favorite du 100 m haies, s'est noyée vendredi sous la pluie, tout comme Shanier Little, meilleure perfomeuse mondiale de l'année sur 400m haies sortie. Aucune des deux ne verra Rio. En revanche, LaShawn Merritt a impressionné sur 200m en réalisant le meilleur chrono de l'année bouclant le demi-tour de piste en 19''74.

Les "trials", comme souvent, n'ont pas fait de sentiments: alors qu'elle domine outrageusement la saison 2016, Harrison n'ira pas à Rio. Arrivée à Eugene avec quatre des cinq meilleurs chronos de l'année, dont un époustouflant 12''24, à 3 centièmes du "vieux" record du monde de la Bulgare Yordanka Donkova (12''21), la hurdleuse âgée de 23 ans a complètement raté sa finale. Déjà en difficulté en demi-finale, elle n'a jamais été dans le coup et a suivi à distance l'explication finale : elle a terminé à la 6e place (12''62), loin de Brianna Rollins, championne du monde 2013,  première en 12''34, soit le deuxième meilleur chrono de l'année, devant Kristi Castlin (12''50) et Nia Ali (12''55). Plus tôt dans l'après-midi, un autre grand nom de la discipline avait mordu la poussière : Dawn Harper-Nelson a échoué à 1 centième de la finale.

Merritt : "On verra"

"J'ai honnêtement du mal encore à réaliser, je suis sous le choc, en colère, frustrée, je n'y crois toujours pas, les larmes viendront plus tard", a regretté Harrison, championne olympique 2008 du 100 m haies et vice-championne olympique quatre ans plus tard à Londres. "La pluie était gênante, mais c'était pareil pour tout le monde", a-t-elle insisté. Enorme déception aussi pour Shanier Little : la vice-championne du monde 2015 et numéro 1 mondiale 2016 (53''51) du 400 m haies a perdu tout espoir en terminant à la 5e place de sa série (55''64).

La météo maussade n'a pas semblé gêner LaShawn Merritt qui a frappé fort: il a amélioré sa propre meilleure performance mondiale de l'année sur 200 m avec un chrono de 19 sec 74/100e, soit 4/100e de mieux que le précédent chrono de référence (19''78) réalisé le 16 avril à Nassau. Déjà qualifié pour les JO-2016 sur 400 m, sa distance de prédilection, Merritt ne sait pas encore s'il s'alignera aussi sur 200 m à Rio en cas de qualification samedi. "On verra. Pour l'instant, je pense juste à la prochaine course, il faut que je travaille encore les virages", a-t-il insisté. Le champion olympique 2008 du 400 m a devancé dans sa demi-finale Ameer Webb (19''97) et Tyson Gay (20''16) qu'il retrouvera en finale samedi.

Felix sans problème

Le grand favori Justin Gatlin a terminé à la 2e place de sa demi-finale derrière le prodige Michael Norman (20''21) et a signé le 5e meilleur chrono des demi-finales en 20''23. En revanche Walter Dix, médaillé de bronze sur 100 et 200 m lors des JO-2008, s'est arrêté en demi-finales (20''63). Tout va bien pour Allyson Felix : la championne olympique 2012 du 200 m s'est facilement qualifiée pour les demi-finales de sa distance de prédilection. Felix, qualifiée depuis dimanche pour le 400 m des JO-2016, a remporté sa série en 22''93 et a signé le cinquième meilleur chrono de la journée.

"Je me suis bien sentie, j'ai vite trouvé mes repères, même si cela faisait longtemps que je n'avais pas couru un 200 m", a expliqué la Californienne dont la dernière apparition sur la distance remontait aux Championnats du monde de Pékin en août dernier. Felix, âgée de 30 ans, vise à Rio un exploit rare, le doublé 200/400 m, réalisé seulement à deux reprises dans l'histoire olympique par sa compatriote Valerie Brisco-Hooks en 1984 et par la Française Marie-José Pérec en 1996. Elle a abordé les "trials" dans le plus grand flou en raison d'une blessure à la cheville droite qui, depuis fin avril, perturbe sa préparation.