Tony Parker
Tony Parker jouera en septembre le 8e et dernier Euro de sa carrière | JEAN-SEBASTIEN EVRARD / AFP

TQO/Préparation : La France battue sur le fil devant la Serbie

Publié le , modifié le

La Serbie a eu raison de la France 79-77, mardi soir à Paris Bercy, en match de préparation pour le Tournoi de Qualification Olympique aux Philippines qui aura lieu du 5 au 10 juin prochain. Pendant la majeure partie de la rencontre, les Bleus ont mené comptant même jusqu'à 15 points d'avance avant de flancher. La sortie de Nando De Colo et Alexis Ajinca, exclus pour une échauffourée avec les joueurs serbes a fait du mal. Tony Parker, lui, pour son dernier match international à Paris, a été en dedans. Les Bleus auront l'occasion de prendre leur revanche à Belgrade le 25 juin.

Les Bleus n'avaient plus joué à Bercy depuis ce match perdu contre l'Espagne (70-75) lors de la préparation des Jeux de Londres, en juillet 2012. Quatre ans après, ils retrouvaient une enceinte bien décidée à offrir une belle ambiance pour la dernière rencontre internationale de Tony Parker à Paris. Après une victoire tranquille contre la Lettonie (89-72), les Bleus faisaient face à une adversaire d'un autre calibre, la Serbie. Dans ce remake de la petite finale de l’Euro 2015 remportée par les Bleus, l’équipe de Vincent Collet a eu le match en main mais n'a pas su le tuer. L'incident entre Jokic De Colo et Ajinca a complètement relancé les Serbes. L'exclusion des deux Français a cassé l'élan de l'équipe de France qui a subi les foudres de Bogdanovic (25 points) et de Markovic auteur du trois points décisifs dans la dernière minute. Pour sa dernière à Paris, Parker a inscrit 10 points.

Des hauts et des bas

Devant un public qui n'attendait que lui, Tony Parker a tenu à prendre le premier shoot. Mais son trois points ratés laissait présager d'une soirée compliquée. Il a terminé à 1/11 aux tirs et a alimenté sa ligne de statistiques sur la ligne des lancers-francs (7/7). Altruiste, il a surtout fait jouer les autres avec ses six passes décisives. Un sens du collectif qui a profité à Thomas Heurtel (13 points), Nando De Colo (14 points) et Boris Diaw (12 points). Avec un cinq de petite taille après la pause (Parker-Heurtel-De Colo-Moerman-Diaw), les Bleus ont creusé l'écart jusqu'à compter 15 points d'avance au coeur du troisième quart-temps (57-42).

L'altercation entre De Colo et Ajinca d'un côté et Jokic de l'autre a été l'élément déclencheur de la Remontada serbe. Si les Bleus ont conservé 7 points d'avance à l'entame de la dernière période (62-55), Bogdanovic et Markovic ont inlassablement ramené leurs coéquipiers. Dans les dernières minutes, Thomas Heurtel a perdu un ballon brûlant sanctionné dans la foulée d'un trois points énorme de Markovic (77-72). Le dernier tir longue distance de Kim Tillie a ramené les Bleus à deux points (79-77) mais la sirène a mis fin aux espoirs tricolores. 

francetv sport @francetvsport