Coup d'envoi de la rencontre France-Philippines lors du TQO 2016
Joffrey Lauvergne et Andray Blatche pour l'entre-deux | AFP - TED ALJIBE

TQO : La France débute sa mission "commando" par un succès poussif contre les Philippines

Publié le , modifié le

L'équipe de France masculine de basket-ball a entamé son Tournoi de Qualification Olympique pour Rio par une victoire contre les Philippines (93-84). Victoire étriquée mais victoire quand même face à des Philippins déchaînés dans leur salle. Les Bleus devront enchaîner jeudi face à la Nouvelle-Zélande et montrer plus de sérénité pour espérer décrocher leur ticket pour Rio.

L’équipe de France a souffert mille maux pour venir à bout des Philippines lors de son premier match du TQO qui se déroule à Manille. Les Bleus de Tony Parker ont longtemps été mis en échec par une équipe hôte euphorique dans un premier quart-temps où elle a passé trente points (30-22) à des Bleus apathiques en défense et maladroits balle en main (5 balles perdues en 10 minutes). Si les Bleus ont élevé leur niveau de jeu dans le troisième quart-temps dans le sillage de Nando De Colo (27 points au final) et avec un Parker qui a donné l'impulsion (21 pts), une mauvaise entame de quatrième quart les a obligés à cravacher. La fin de match a été haletante. Portés par un public bouillant, les Philippins, particulièrement performants derrière la raquette (12 paniers à 3 points) sont revenus dans la partie mais un dernier coup de collier des Bleus, plus puissants sous le cercle, a permis aux Bleus de s'imposer (93-84). 

Les hommes de Vincent Collet devaient s'imposer pour prendre une option sur la victoire dans ce TQO. C'est chose faite. Ils devront confirmer jeudi contre la Nouvelle-Zélande. 

Déclarations

Vincent Collet (sélectionneur de l'équipe de France): "Le premier quart-temps était très compliqué et un peu agaçant parce qu'on était quand même prévenu, on avait dit un certain nombre de choses et on n'a pas trop respecté à ce moment-là. Il a fallu qu'on soit en difficulté pour vraiment corriger le tir et utiliser par exemple beaucoup plus les aides positionnelles qu'on voulait faire. On savait qu'il y aurait cette agressivité un contre un, qu'il ne fallait pas lâcher Blatche. Et malgré tout on a été un peu léger dans l'entame, mais c'est bien de s'en être sorti en contrôlant globalement en deuxième mi-temps, et puis surtout, on sait que d'avoir des difficultés dans les premiers matches n'est jamais négatif lorsque tu t'en sors. Donc de ce point de vue là, c'est plutôt intéressant pour la suite de la compétition".

Boris Diaw (FRA/Capitaine): "Des débuts difficiles, face à une équipe qui est forte, une équipe qui met les paniers, c'est une équipe qui est capable de jouer un contre un, de faire des fixations, et de mettre des paniers de folie, et donc ils ont très bien commencé ce match-là. Il a fallu resserrer la défense, c'est ce qu'on a fait pour réussir à gagner ce match. C'est surtout le public qui a poussé les Philippins. A partir de maintenant, il faut gagner trois matches pour se qualifier pour les JO, c'est notre objectif".

Benoit Jourdain @BenJourd1