anneaux olympiques ciel
. | Maxppp

Toronto pas candidate aux JO-2024

Publié le , modifié le

Le maire de Toronto John Tory a annoncé mardi que sa ville ne sera pas candidate à l'organisation des jeux Olympiques de 2024. "Je ne dis pas non aux Jeux Olympiques, je dis pas cette fois-ci", a déclaré Tory en annonçant que la ville de Toronto présenterait une candidature pour une prochaine édition. La clôture des dépôts de candidature est fixée à ce mardi soir. Budapest, Hambourg, Los Angeles, Paris et Rome sont les cinq villes officiellement candidates pour accueillir les JO d'été 2024. Bakou, qui a organisé cet été les Jeux européens, réservait encore sa réponse.

"Nous ne serons pas candidat pour les jeux Olympiques d'été de 2024, nous devons aspirer à de grandes choses, être aux Olympiques ce serait quelque chose de bien car ça pourrait être un catalyseur pour la construction d'infrastructures de façon accélérée", a expliqué le maire de la plus grande ville canadienne.

Sans doute John Tory a-t-il mesuré l'incidence d'un sondage menée auprès de la population locale, montrant que près d'un habitant sur deux était contre l'organisation des JO. Pour les pouvoirs publics, la crainte d'un dépassement de coûts avec les  souvenirs encore vifs des conséquences des Jeux d'été à Montréal en 1976 ou dans une moindre mesure pour les JO d'hiver en 2010 à Vancouver, contribuaient à cette attitude pour le moins négative. Si le président du Comité olympique canadien avait poussé cette candidature, il n'a pu que se plier aux décisions de la population et des autorités locales. D'autant que le gouvernement fédéral n'avait pas donné d'éléments précis sur ses engagements.

C'est à l'issue des Jeux panaméricains à Toronto fin juillet que John Tory  avait envisagé de se lancer dans cette organisation, juste après le retrait de  Boston. Mais la réalité économique a rattrappé la quatrième plus grande métropole d'Amérique du nord, Toronto a déjà essuyé  cinq échecs pour l'organisation des Jeux. L'échec le plus récent était pour la  tenue des JO de 2008, finalement organisés par Pékin.

AFP