Wuhan, centre de l'épidémie du nouveau coronavirus.

Tokyo 2020 : matches de foot déplacés, tournoi de boxe délocalisé... les qualifications aux JO à l'épreuve du virus en Chine

Publié le , modifié le

Des matches de qualification au tournoi féminin de football des JO de Tokyo-2020 ainsi qu'un tournoi de qualification de boxe, qui devaient se tenir à Wuhan, en Chine, vont être déplacés. La ville est le centre de l'épidémie d'un nouveau coronavirus qui a déjà fait neuf morts et contaminé des centaines de personnes dans le pays.

Le virus qui touche actuellement la Chine menace aussi le monde du sport. Des matches de qualification au tournoi féminin de football des JO de Tokyo-2020, initialement programmés en février à Wuhan, centre de l'épidémie du nouveau coronavirus qui a fait neuf morts et contaminé des centaines de personnes en Chine, ont été délocalisés dans l'est du pays, a annoncé mercredi la Confédération asiatique de football (AFC).

Déjà plus de neuf décès et près de 500 personnes infectées

Les équipes de Chine, de Taïwan, de Thaïlande et d'Australie, qui devaient jouer à Wuhan du 3 au 9 février, joueront aux mêmes dates à Nankin, sur proposition de la Fédération chinoise de football, précise l'AFC dans un communiqué. La fédération de football de Taïwan avait menacé de se retirer des qualifications si les matches étaient maintenus à Wuhan, affirmant que sa priorité était la sécurité des joueurs.

En plus des neuf décès enregistrés, au moins 440 personnes ont été infectées, selon les autorités chinoises, par le virus, un nouveau type de coronavirus repéré en décembre dans un marché de gros de fruits de mer et de poissons de Wuhan. Le virus, qui se transmet par les voies respiratoires, s'est propagé et a été diagnostiqué hors de Chine, au Japon, en Corée du Sud, en Thaïlande, à Taïwan et aux Etats-Unis. Les coronavirus peuvent provoquer des maladies bénignes chez l'homme (comme un rhume) mais aussi d'autres plus graves comme le Sras (syndrome respiratoire aigu sévère).

Un TQO de boxe aussi menacé

L'épidémie va aussi entraîner la délocalisation d'un tournoi de qualification olympique de boxe, également prévu en février à Wuhan. L'agence de presse japonaise Kyodo cite les organisateurs de ces épreuves mais le changement de lieu n'a pas encore été officiellement confirmé par les différentes autorités. La fédération japonaise de boxe a elle expliqué qu'elle attendait des nouvelles du Comité international olympique. Toujours selon Kyodo, le CIO devait annoncer un nouvel hôte et un nouveau calendrier pour les qualifications prochainement. 

Plusieurs pays ont déjà renforcé les mesures de surveillance concernant les visiteurs venant de Chine, et l'Organisation mondiale de la santé tiendra une réunion d'urgence mercredi pour décider s'il faut déclarer une urgence mondiale de santé publique concernant ce nouveau virus.

AFP