Thomas Bach ouvre la semaine du CIO, avec Paris-2024 en point de mire

Thomas Bach ouvre la semaine du CIO, avec Paris-2024 en point de mire

Publié le , modifié le

Avant l'attribution officielle mercredi des jeux Olympiques 2024 à Paris et 2028 à Los Angeles, le Comité international olympique a entamé lundi à Lima une semaine que son président Thomas Bach espère "intéressante et réussie".

"J'espère que vous êtes prêts pour ce qui promet d'être une semaine intéressante et réussie pour le CIO ici à Lima", a-t-il déclaré à l'adresse des 12 membres de la commission exécutive réunie pour deux jours. Le gouvernement olympique doit notamment se pencher lundi sur les préparatifs des JO d'été 2020 à Tokyo et d'hiver à Pékin en 2022.

Si cette session devrait aboutir à l'approbation par les quelque 90 membres présents lors d'un vote à main levée de l'attribution des JO-2024 à Paris et de ceux de 2028 à Los Angeles, il n'est pas certain pour autant que cette réunion soit totalement de tout repos. Elle s'ouvre en effet sur fond de soupçons de corruption dans l'attribution des Jeux d'été 2016 à Rio. Les autorités brésiliennes ont d'ailleurs lancé la semaine dernière une vaste opération à l'encontre du chef de la candidature carioca, Carlos Nuzman, ancien membre du CIO, soupçonné d'avoir organisé l'achat de voix au sein de l'instance pour obtenir en 2009 l'attribution des Jeux aux dépens de Madrid, Tokyo et Chicago.

Autre sujet de préoccupation pour le CIO, les Jeux d'hiver de Pyeongchang en Corée du Sud qui doivent s'ouvrir dans cinq mois (le 9 février) alors que la tension est vive dans la péninsule coréenne avec le voisin du Nord.

Christian Grégoire