Bob Tahri
Bob Tahri | AFP- Javier Soriano

Tahri renonce aux Jeux

Publié le , modifié le

Bob Tahri, détenteur du record d'Europe du 3000 m steeple (8:01.18), à court de forme après une opération au tibia gauche en septembre dernier, a indiqué mardi qu'il renonçait à participer aux jeux Olympiques de Londres. 4e du dernier championnat du monde et 5e lors du dernier rendez-vous olympique, Tahri représentait une véritable chance française.

"J'ai repris l'entraînement en avril mais le temps imparti est insuffisant, avec une  date limite fixée au 6 juillet (réunion de Paris-Saint-Denis). J'espère repartir en stage début juillet, peut-être en Afrique, et essayer de courir en septembre", a indiqué le Messin, âgé de 33 ans. "C'est une déception mais j'ai un standing à défendre. Si c'est pour aller à Londres et courir en 8 minutes 20 secondes alors que je détiens le record d'Europe en 8 min 01 sec 18/100e. L'émotion voulait que j'y aille mais la raison a préféré que je renonce", a expliqué l'athlète lorrain, qui avait amélioré le record continental le 18 août 2009 à Berlin en finale des Championnats du monde.

Au retour des Mondiaux-20011 de Daegu (Corée du sud), où il avait échoué au  pied du podium, derrière son compatriote Mahiedine Mekhissi, Tahri  s'était fait  opérer le 13 septembre 2011 d'une excroissance osseuse du tibia gauche qui  limitait à 80 % son potentiel.  "C'était très compliqué. J'ai (en outre) une petite inflammation du sacrum  qui ne me permet pas de défendre mes chances", a ajouté Bob Tahri. Double médaillé aux Championnats d'Europe (3e en 2006 et 2e derrière  Mekhissi en 2010), Tahri  avait également été 4e aux Mondiaux-2003 à  Paris/Saint-Denis, et encore 5e aux Mondiaux-2007 à Osaka (Japon) et aux  JO-2008 à Pékin.

Après Romain Barras (champion d'Europe du décathlon), Teddy tamgho (détenteur du record du monde du triple saut en salle), Thomas Bouhail (champion du monde de gymnastique en 2010) ou Gwladys pangue (championne du monde de taekwondo), voici un nouvel espoir de médaille qui disparaît pour la délégation tricolore à Londres.

Christian Grégoire