Flamme cosmonautes
Les cosmonautes japonais, russe et américain avec la flamme olympique | AFP - Kirill Kudryatsev

Sotchi 2014: la torche dans l'espace

Publié le , modifié le

Pour la première fois de l'histoire, la torche olympique va partir pour l'espace jeudi, depuis les steppes du Kazakhstan, avec une sortie dans la thermosphère samedi, à trois mois de son arrivée à Sotchi, en Russie, pour les JO d'hiver 2014. La torche, symbole de l'idéal olympique, fera d'abord étape dans la Station spatiale internationale (ISS). Puis ce sera la sortie dans l'espace, avant un retour sur terre le 11 novembre, avec un équipage de l'ISS.

Les spationautes russe Mikhaïl Tiourine, américain Rick Mastracchio et  japonais Koichi Wataka décolleront jeudi à 04h14 GMT du cosmodrome russe de  Baïkonour, à bord d'un vaisseau Soyouz frappé du symbole des Jeux  --Sochi2014.ru-- et des cinq anneaux olympiques. Baïkonour: une parcelle de territoire russe au coeur du Kazakhstan, à  quelques milliers de kilomètres de Sotchi, à l'extrême sud de la Russie,  adossée aux montagnes du Caucase sur les rives de la mer Noire. 

Signe de l'importance de cette étape pour la torche olympique qui parcourt  depuis un mois la Russie, l'événement, retransmis en direct par la Nasa, sera  diffusé sur un écran géant au coeur de New York, à Time Square, l'un des  endroits les plus célèbres et les plus animés au monde, où il pourra être  regardé par des milliers de personnes, a indiqué l'Agence spatiale américaine.

Une torche sans flamme

A bord du Soyouz TMA-11M puis de l'ISS, des précautions seront prises pour  ne pas endommager le scaphandre des spationautes. La flamme sera ainsi  exceptionnellement éteinte pendant toute la durée du voyage spatial, pour  raisons de sécurité. La torche olympique, qui mesure 95 cm de haut et pèse 1,8 kilo, a été  conçue de façon à être portée le plus facilement possible. Ses concepteurs y  voient la silhouette d'une plume de l'oiseau de feu, animal légendaire issu du  folklore russe. Après un vol d'un peu moins de six heures, l'amarrage à l'ISS du "Soyouz  olympique" est prévu à 10h31 GMT jeudi. 

Les trois membres d'équipage rejoindront alors les six autres spationautes  déjà à bord de l'ISS. La station sera alors occupée pendant près d'une semaine  par neuf personnes, pour la première fois depuis octobre 2009, selon la Nasa. Commandant du "Soyouz olympique", le Russe Mikhaïl Tiourine, qui va  effectuer son troisième voyage spatial, est enchanté à l'idée d'apporter à ses  collègues de l'ISS une torche symbolisant les premiers jeux Olympiques d'hiver  organisés par la Russie, du 7 au 23 février 2014. 

L'espace, avant le lac Baïkal​

"Pour nous c'est une joie et nous sentons une responsabilité dans la mesure  où nous avons la possibilité de jouer un rôle dans ce mouvement olympique", a  déclaré M. Tiourine peu avant son envol. Deux autres cosmonautes russes déjà à bord de l'ISS, Oleg Kotov et Sergueï  Riazanski, effectueront une sortie dans l'espace avec la torche olympique, qui  débutera samedi à 14h30 GMT. Les spationautes en mission à l'ISS font régulièrement des sorties dans  l'espace dans le cadre de leurs activités, comme ce fut le cas par exemple en  août pour inspecter des antennes de la station. 

Après cette étape inédite, la torche reviendra sur Terre dans une capsule  Soyouz, accompagnée par les spationautes Fiodor Iourtchikhine (Russe), Karen  Nyberg (Américaine) et Luca Parmitano (Italien), de retour de cinq mois et demi  dans l'espace. Leur atterrissage est prévu le 11 novembre à 02h50 GMT dans les  steppes du Kazakhstan. Outre l'espace, le flambeau olympique fera également une étape dans les  profondeurs du lac Baïkal (Sibérie) après avoir déjà voyagé au pôle Nord, au  cours d'un périple de 123 jours entamé le 7 octobre à Moscou qui s'achèvera à  la cérémonie d'ouverture des Jeux, le 7 février 2014.

AFP