Sonny Bill Williams
Le Néo-Zélandais Sonny Bill Williams, star du XIII, du XV et du VII | AFP - ISAAC LAWRENCE

Sonny Bill Williams, Tuisova et Vakatawa pour un feu d'artifice du Seven à Paris

Publié le , modifié le

Le Circuit mondial du rugby à VII fait étape à Paris, au stade Jean-Bouin de vendredi à dimanche. A trois mois des Jeux Olympiques, où le Seven fera ses débuts, les Néo-Zélandais, vainqueurs de 12 éditions sur les 16 organisées depuis 1999, ont convié Sonny Bill Williams, tandis que les Fidjiens, tenants du titre, ont fait appel au Toulonnais Josua Tuisova. La France, en quête d'un exploit, pourra aligner Virimi Vakatawa, autre joueur à cheval sur le XV et le VII.

"On a envie que les gens se déplacent, on a envie d’être soutenus pour une fois par le public." Julien Candelon, l'expérimenté ancien ailier international de l'USAP désormais reconverti avec bonheur en joueur de rugby à VII (il a passé la barre des 100 essais), a impatience de disputer ce premier tournoi du circuit mondial en France. A Jean-Bouin, dans l'écrin du Stade Français, tous les joueurs français savent que ce week-end peut ouvrir de nouveaux horizons. "On est les ambassadeurs d’une discipline qui doucement essaye de grandir en France. Cela passe par les résultats, mais aussi par la réussite de notre première étape à Paris", estime Candelon.

"C’est un sport qui peut faire du bien aux gens, qui ont peut-être fait le tour du rugby à XV, où les matches sont parfois cadenassés, où le jeu n’est pas toujours au rendez-vous", ajoute Pierre-Gilles Lakafia, autre membre du VII de France. Le frère aîné de Raphaêl Lakafia, 3e ligne du Stade Français, s'est pris de passion pour le Seven, qui "est assez frais. C’est nouveau pour les amateurs du rugby français. Cela peut faire du bien." C'est dans l'ancien Jean-Bouin, qu'en 2005, l'équipe de France avait remporté son premier tournoi mondial, avant que l'étape parisienne soit remplacée par celle de Glasgow entre 2007 et 2015. A l'époque, Vincent Clerc ou Julien Malzieu avaient renforcé le collectif pour obtenir cette couronne. Virimi Vakatawa, la star de l'équipe, aimerait vivre un pareil destin, lui qui avait éclairé le début du Tournoi des 6 Nations 2016 du XV de France.

Sonny Bill Williams et Tuisova en vedettes américaines

Pour tous les participants, cette avant-dernière étape de la saison est plus qu'importante. Bien sûr, les Français ont la joie et en même temps la pression de disputer cette rencontre devant leur public. Comme les autres, ils voient arriver les Jeux Olympiques à grands pas. C'est pour cela que toutes les nations se rapprochent, à Paris puis la semaine suivante à Londres pour la dernière étape du circuit mondial, d'un groupe proche de celui qui partira au Brésil cet été. C'est pour cela que l'entraîneur néo-zélandais a intégré à son groupe les All Blacks Sonny Bill Williams et Liam Messam. Le double champion du monde kiwi a perdu 5 kilos pour gagner en mobilité et convaincre le sélectionneur de l'emmener à Rio, cet été. Après conquis le XIII, le XV, et déjà fait des merveilles à VII, SBW a placé le tournoi olympique au premier rang de ses objectifs en 2016. Avant peut-être de remettre le cap sur la France, avec un retour depuis longtemps souhaité par Mourad Boudjellal sur la Rade, là où son destin a changé.

Mais les Néo-Zélandais, vainqueurs de trois étapes cette saison (Wellington, Sydney, Vancouver) dont deux en présence de SBW (et Savea), doivent pour cela renverser la vapeur, et se méfier grandement d'un Kenya qui a inscrit pour la première fois son nom au palmarès du circuit en s'imposant lors de la dernière étape, à Singapour. Ils n'occupent que la 3e place du classement, derrière l'Afrique du Sud, et surtout les Fidji. Tenants du titre, les Fidjiens ont également tourné leurs regards vers le RCT, puisqu'ils ont convoqué l'ailier Josua Tuisova pour cette étape parisienne. Un appel honoré pour l'ailier varois qui l'empêchera de prétendre au XV de France à l'avenir, contrairement à son compatriote Virimi Vakatawa. Les Sud-Africains ont pour leur part appelé François Hougaard.

La France face aux Néo-Zélandais lors d'une touche
La France face aux Néo-Zélandais lors d'une touche

Le jeu

Sept joueurs sur le terrain (trois avants, quatre arrières), cinq remplaçants, des rencontres de deux fois 7 minutes, avec une prolongation de cinq minutes en cas de match nul à l'issue du temps réglementaire, où cela se joue alors selon la règle de la "mort subite". Si rien n'est marqué, une nouvelle période de cinq minutes est joué. La finale d'un tournoi se dispute sur un match de deux fois dix minutes. Une pause de deux minutes sépare les deux périodes. Tout joueur peut être exclu temporairement pour une durée de deux minutes. Les mêlées fermées se jouent à trois contre trois. Les touches se disputent avec au moins deux joueurs dans l'alignement. Les coups de pied de transformation ou de renvoi se sont sous forme de drop-goal.

La formule

Les 16 équipes sont réparties dans quatre groupes. A l'issue de cette phase, elles sont classées de 1 à 16, les huit premiers jouant ensuite les quarts de finale de Cup, puis les demi-finales de Cup pour les vainqueurs et les demi-finales de Plate pour les vaincus. Ensuite, il y a finale de la Cup, la petite finale, et la finale de la Plate, offrant au vainqueur la 5e place du tournoi. Pour les équipes classées de 9 à 16, elles participent aux quarts de finale de Bowl. Les quatre vainqueurs disputent alors les demi-finales, alors que les quatre perdants s'affrontent dans les demi-finales du Shield. A l'issue du week-end, il y a donc un vainqueur du tournoi, un vainqueur de Plate (5e), un vainqueur de Bowl (9e), et un vainqueur du Shield (13e).

Les groupes

Poule A: Kenya, Nouvelle-Zélande, Portugal, Russie
Poule B: Fidji, Samoa, Ecosse, Pays de Galles
Poule C: Afrique du Sud, Australie, Angleterre, Brésil
Poule D: Argentine, France, Canada, USA

Les matches 

Vendredi 13 mai
Kenya - Portugal 19h
Nouvelle-Zélande - Russie 19h22
Fidji - Ecosse 19h44
Samoa - Pays de Galles 20h06
Argentine - USA 20h28
France - Canada 20h50
Afrique du Sud - Angleterre 21h12
Australie - Brésil 21h34

Samedi 14 mai
Kenya - Russie 10h30
Nouvelle-Zélande - Portugal 10h52
Fidji - Pays de Galles 11h14
Samoa - Ecosse 11h36
Argentine - Canada 11h58
France - USA 12h20
Afrique du Sud - Brésil 12h42
Australie - Angleterre 13h04
Portugal - Russie 13h41
Kenya - Nouvelle-Zélande 14h03
Ecosse - Pays de Galles 14h25
Fidji Samoa 14h47
USA - Canada 15h09
Argentine - France 15h31
Angleterre - Brésil 15h53
Afrique du Sud - Australie 16h15

Classement

1. Fidji 147 points
2. Afrique du Sud 139
3. Nouvelle-Zélande 135
4. Australie 115
5. USA 95
6. Argentine 92
7. Kenya 85
8. Angleterre 75
9. Samoa 62
10. France 58
11. Ecosse 57
...