Sebastian Coe : "Je ne vais pas spéculer sur la décision à venir du CIO et du gouvernement japonais"

Publié le , modifié le

Auteur·e : Andréa La Perna
Sebastian Coe

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Dans une lettre adressée à la communauté de l'athlétisme, Sebastian Coe, le président de World Athletics, a décrit ce vendredi les lignes de l'énorme chantier qui se profile après le report des Jeux olympiques de Tokyo 2020 à l'année prochaine. Il est quoi qu'il arrive dépendant des décisions du CIO et du gouvernement japonais.

Au même titre que Thomas Bach le week-end dernier, Sebastian Coe y est allé de sa lettre personnelle. Le président de World Athletics a adressé un long message à la grande communauté de l'athlétisme dans laquelle il revient sur le report des Jeux olympiques de Tokyo 2020. "C'est ce que les athlètes voulaient et nous pensons que cette décision donnera à ces athlètes, aux officiels et aux volontaires un peu de répit et une certitude dans ces temps indécis et sans précédent", écrit-il.

L'athlétisme dépendant des décisions en amont

En porte-parole de la Fédération internationale d'athlétisme, Coe rappelle que toute décision sera dépendante de ce qui aura été décidé en amont, notamment pour ce qui est des dates officielles des Jeux prévus en 2021. "Nous n'avons pas encore cette information et je ne vais pas spéculer sur la décision que le Comité international olympique et le gouvernement japonais prendront. C'est une fois qu'ils l'auront prise que nous pourrons réfléchir à l'impact qu'elle aura sur nos Championnats du monde d'athlétisme dans l'Oregon", prévient-il.

Si c'est déjà tout un programme de réorganiser le calendrier entier des Jeux et de ses 33 disciplines, Sebastian Coe craint que l'interruption des compétitions internationales, provoquée par la pandémie de Covid-19, ait des conséquences sur le calendrier de l'athlétisme au long terme. Face à l'ampleur de la tâche qui se présente à la Fédération international d'athlétisme, son président a décidé d'identifier quatre axes de travail.

Des conséquences à long terme sur le calendrier

Le premier sera de "permettre aux athlètes de revenir le plus vite possible en compétition quand les conditions de sécurité seront remplies". Il s'engage ensuite à "être le plus transparent possible sur les modalités de qualification des athlètes aux compétitions", avec l'idée de les dévoiler "le plus vite possible". En effet, le report des Jeux est intervenu bien avant que la liste des athlètes qualifiés ne soit complète.

à voir aussi Tokyo 2020 : Les athlètes déjà qualifiés le seront également pour la compétition reportée d'ici à l'été 2021 Tokyo 2020 : Les athlètes déjà qualifiés le seront également pour la compétition reportée d'ici à l'été 2021

Le troisième axe de travail concerne la réorganisation du calendrier global des événements, "pas seulement sur les deux prochaines années". Coe craint que l'organisation habituelle ne soit complètement remise en question. Enfin, il ne renonce pas à "réfléchir au développement de l'athlétisme", en dépit de la mise à l'arrêt forcée des compétitions.