Scandale du badminton : la Chine exige des excuses à ses joueuses

Scandale du badminton : la Chine exige des excuses à ses joueuses

Publié le , modifié le

Le scandale du badminton fait encore réagir le monde de l'olympisme ce jeudi. Pékin, demande des excuses à ses athlètes qui avaient refusé de tout faire pour gagner leur rencontre. La presse sud-coréenne est scandalisée. Deux athlètes chinoises ont annoncé prendre leur retraite.

Badminton, les femmes qui ne jouent pas

Voir la video

Mercredi, l'histoire avait fait grand bruit. Huit athlètes féminines, Chinoises, Indonésiennes et Sud-Coréennes, engagées dans le tournoi de badminton avaient délibérément choisi de perdre des matchs pour profiter d'un tableau plus abordable. Elles avaient immédiatement été exclues de la compétition après avoir été copieusement sifflées par tout le public londonien.

Mais l'histoire ne s'est pas arrêtée là. Les officiels chinois ont demandé de leurs joueuses des excuses publiques. "La délégation a d'ores et déjà critiqué sévèrement et sensibilisé les responsables du badminton, l'équipe et les joueuses en question et leur a demandé de reconnaître  la gravité et le préjudice de l'affaire, de s'excuser publiquement et d'empêcher que ce genre d'incidents se produise encore",

Yu Yang met un terme à sa carrière

En effet, la défaite de Yu et Wang face aux Sud-Coréennes Jung Ky-ung et Kim Ha-na permettait au double chinois d'éviter une confrontation contre leurs compatriotes Tian Qing et Zhao Yunlei. L'une des athlètes concernées, Yu Yang, n'a toujours pas digéré la décision du comité olympique. Jeudi, elle a prit la mesure la plus radicale annonçant sur son compte Twitter qu'elle mettait un terme à sa carrière.

"C'est ma dernière compétition. Adieu à la Fédération internationale de badminton, adieu badminton bien-aimé", a-t-elle écrit sur son compte Twitter. Nous avions seulement choisi d'utiliser les règles pour perdre le match. C'était seulement pour être capable de mieux jouer au second tour de la phase d'élimination directe. C'est la première fois que les Jeux olympiques modifient (le format du tournoi). Ne voient-ils par le tort qu'ils causent aux athlètes ? poursuit-t-elle. Vous avez réduit à néant nos rêves sans aucune pitié. Ce n'est pas plus compliqué que ça. Mais c'est impardonnable."

Vincent Fossiez @VincentFossiez