Clara Sanchez en action
Clara Sanchez en action | AFP - Leon Neal

Sanchez 4e, Pendleton championne olympique

Publié le , modifié le

La Française Clara Sanchez a terminé 4e de la finale olympique de keirin remportée par l'Anglaise Victoria Pendleton.

Dès le début de la course, la Française s'est calée dans la roue de  la Britannique  Victoria Pendleton, grande favorite de l'épreuve, comme en demi-finale. La Provençale, double championne du monde de keirin en 2004 et 2005 et aussi triple champion du monde, n'a pas réussi à conservé la roue de la championne britannique qui a pris deux mètres d'avance. La Française a échoué à la quatrième place malgré de bonnes jambes.

"La reine victoria"

Pendleton, championne olympique de vitesse à Pékin, a devancé en finale la  Chinoise Guo Shuang et la représentante de Hong-Kong Lee Wai Sze. La championne du monde  australienne Anna Meares sixième. Victoria Pendleton devient la première femme de l'histoire des JO à remporter le keirin, une discipline jusque-là réservée aux hommes dans le programme olympique. "Je peux à peine y croire. C'était vraiment dur avec l'excitation des  filles (les poursuiteuses) qui ont battu le record du monde en qualifications  et puis les gars (les poursuiteurs) qui ont fracassé le record du monde. Je  voulais garder ma concentration. Jan (van Eijden, son entraîneur) m'a dit de  simplement courir ma propre course. Mes jambes tournaient bien, je tenais  vraiment à montrer vraiment montrer ce que j'avais, ça a marché !", a-t-elle dit.

Pendleton, qui a prévu d'arrêter sa carrière après les JO, s'est imposée  nettement en finale. L'Anglaise, surnommée "la reine Victoria" depuis son succès des JO de  Pékin, a produit son effort après Meares mais assez tôt, dans l'avant-dernier  tour, pour prendre la tête et lancer le sprint en tête. Agée de 31 ans, Pendleton compte un seul titre mondial en keirin (2007) à  son palmarès. En revanche, elle a été six fois championne du monde de vitesse  individuelle (entre 2005 et 2012).Ce sera la prochaine étape.

La supériorité britannique

Comme à Pékin, l'équipe britannique continue  d'écraser les compétitions sur la piste du vélodrome  olympique où  les poursuiteurs ont enlevé  l'épreuve par équipes sous les yeux de Bradley Wiggins. Comme attendu. Du quatuor couronné à Pékin, "Wiggo" s'est retiré pour se consacrer à de  plus hautes ambitions encore (Tour de France) et Paul Manning est passé dans  l'encadrement de la sélection. Tous deux ont été remplacés avec succès par Steven Burke (24 ans) et Peter  Kennaugh (23 ans) auprès des deux rescapés, Ed Clancy (27 ans) et Geraint  Thomas (26 ans).

Ces quatre anglais dans le vent ont battu le record du monde des 4 kilomètres départ arrêté et ont  accompli un parcours sans faute pour conserver le titre acquis à Pékin, à  l'époque le premier pour la Grande-Bretagne depuis 100 ans dans cette épreuve.  En finale, les Australiens se sont surpassés deux kilomètres durant.  Pointés avec 6 dixièmes de seconde de retard à mi-course, Jack Bobridge -le  détenteur du record du monde des 4 km- et ses coéquipiers (O'Shea, Dennis,  Hepburn) ont lâché prise ensuite. A l'arrivée, l'écart a approché les 3 secondes. En 3 min 51 sec 659, les  quatre Britanniques ont établi un nouveau record du monde, le.... huitième battu en  deux jours de compétition au vélodrome olympique.

La  razzia britannique (trois titres sur quatre, six records du monde sur huit)  laisse peu d'espace aux autres nations.

Mathieu Baratas