Rupp devance Lagat
Rupp devance Lagat | Christian Petersen / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP

Rupp voit double

Publié le , modifié le

Galen Rupp a réussi le doublé 5000 m-10.000 m aux sélections américaines pour les jeux Olympiques en s'adjugeant le 5000 m avec la manière, à Eugene. Deux coureurs nés en Afrique, Bernard Lagat (Kenya) et Lopez Lomong (Soudan), ont également gagné leur place pour Londres sur 5000 m, où le Britannique Mo Farah, qui s'entraîne aux Etats-Unis avec Rupp sous les ordres d'Alberto Salazar, sera le favori.

Rupp a repoussé les assauts de Lagat dans les cent derniers mètres pour  s'imposer en 13 min 22 sec 67/100, battant l'antique record des sélections  américaines du légendaire Steve Prefontaine en 1972. Lagat, qui court sous le maillot américain depuis 2007, a terminé à 15/100  de Rupp et Lomong, porte-drapeau des Etats-Unis aux JO-2008, a fini à près de  deux secondes de Rupp, vainqueur du 10.000 m il y a une semaine. "J'ai tenté ce doublé parce que j'ai une chance dans les deux épreuves", a  dit Rupp, qui détient la troisième performance de la saison sur 5000 m, la  meilleure étant détenue par Farah.   

"Galen peut aller beaucoup plus vite, a prévenu son entraîneur. Il n'était  pas vraiment frais cette semaine." Bernard Lagat, qui disputera ses quatrièmes jeux Olympiques (bronze en 2000  et argent en 2004 sur 1500 m), convoitera à Londres le dernier métal qui lui  manque. "C'est important, il n'y a que l'or qui me manque", a-t-il dit. L'autre épreuve phare de la 6e journée des sélections américaines, qui ont  repris jeudi après une pause de deux jours, a été les séries du 200 m dames,  avec un plateau d'une densité impressionnante. Il s'agissait de la première sortie d'Allyson Felix et de Jeneba Tarmoh  depuis qu'elles ont été déclarées à égalité parfaite pour la 3e place du 100 m  le week-end dernier. La Fédération américaine a proposé un tirage à pile ou  face ou une course en duel pour les départager mais les deux sprinteuses  attendent la finale du 200 m, samedi, pour décider de la suite.

Le meilleur temps de ces séries a été réalisé par Tianna Madison (22.57),  devant Carmelita Jeter (22.63), qui avait devancé Madison en finale du 100 m et  qui est la vice-championne du monde du demi-tour de piste. Sanya Richards-Ross, qui a éclaboussé le 400 m de sa classe dimanche et  compte tenter l'exigeant doublé 200-400 à Londres, a signé le 3e temps des  qualifiées (22.67). C'est elle qui détient la meilleure performance mondiale de  la saison sur 200 m. La championne universitaire Kimberlyn Duncan a réussi le  4e temps, Felix le 6e (22.82) et Tarmoh le 8e (22.90). Felix, vice-championne olympique en 2004 à Athènes et en 2008 à Pékin, a  fait de la médaille d'or du 200 m à Londres sa priorité.

AFP