Roger Federer
Le poing rageur de Roger Federer | AFP - LEON NEAL

Roger Federer: le vert de l'espérance

Publié le , modifié le

Le plus beau joueur de l'histoire a une occasion en or d'étoffer son immense palmarès par un sacre individuel olympique dans son jardin de Wimbledon. Mais le Suisse, maître des lieux de 2003 à 2007, triomphera-t-il de nouveau au All England and Cricket Club, un mois après.

Pour prétendre au titre de meilleur joueur de tous les temps que d'aucun lui accordent déjà, Roger Federer doit remporter la médaille d'or olympique de l'épreuve individuelle. Il s'agit de la seule grande épreuve qu'il n'a pas gagnée avec la Coupe Davis. Il avait certes triomphé en double à Pékin avec son compatriote Stanislas Wawrinka, ce qui lui avait procuré une joie incommensurable, mais il s'était incliné en quarts de finale face à James Blake. C'était mieux qu'en 2004 (défaite d'entrée contre Tomas Berdych) mais moins bien qu'à Sydney 2000 lorsqu'il avait pris la quatrième place après une défaite contre Arnaud Di Pasquale dans la petite finale.

Toujours vert à bientôt 31 ans

A cette époque, le Bâlois doué mais inconstant n'imaginait sûrement pas à quel point il allait dominer la planète tennis. Federer, c'est (entre autres) 74 titres en simple dont 17 (record) dans les Majeurs, six Masters, le record du nombre de présence en quarts de finale ou en demies dans les tournois du Grand Chelem…etc Le Maestro reste encore derrière Pete Sampras pour ce qui est de la première place (5 au lieu de 6 en fin de saison, même s'il vient de le dépasser en nombre de semaines passées en tête de la hiérarchie mondiale, 288 contre 286). S'il venait à s'imposer sur son gazon fétiche, l'Helvète se rappellerait au bon souvenir de tous ceux qui ne jurent que par Novak Djokovic ou Rafael Nadal, champion olympique 2008 et grand absent cette année.