Robles 102011
Dayron Robles vise un temps inférieur à 13"20 en Guadeloupe. | JUAN BARRETO / AFP

Robles, un retour dans l'inconnu

Publié le , modifié le

La blessure au dos qui a privé Dayron Robles des Mondiaux en salle à Istanbul, en mars dernier, n'est plus qu'un lointain souvenir. À l'instar de LaShawn Merritt sur 400 m, le champion olympique en titre sur 110 m haies s'alignera ce mardi sur la réunion de Baie-Mahault (Guadeloupe).

Grand absent des Mondiaux en salle d'Istanbul -en raison d'une blessure au dos contractée à l'entraînement- Dayron Robles semble fin prêt à défendre son titre olympique sur 110 m haies. Pour se faire, le Cubain lancera sa saison outdoor ce mardi à Baie-Mahault (Guadeloupe). Débarassé de ses problèmes physiques, Robles vise un chrono inférieur à 13"20. "Je me sens complètement remis de ma blessure (ndlr : au dos) et je vais me rendre à Guayaquil (Equateur) pour deux semaines afin de travailler ma technique", avait récemment déclaré le détenteur du record du monde (12"87).

D'ailleurs, afin de monter de puissance avant Londres, le champion de Guantanamo s'est concocté un programme printanier des plus copieux. Le hurdler devrait ainsi courir à nouveau le 12 mai à Ponce (Portorico) puis enchaîner le 27 mai à La Havane, le 2 juin à Eugene (États-Unis) et le 9 juin à New York.

LaShawn Merritt en piste

Proximité géographique oblige, les Américains ont également répondu présents. LaShawn Merritt en tête. Contrôlé positif à la DHEA (stéroïde anabolisant) en 2009, le natif de Portsmouth (Virginie) revient fort. Il a grandement contribué au sacre du relais 4x400 m américain lors de la 118e édition des Penn Relays. Le champion olympique en titre du 400 m a notamment réussi à reprendre le Bahaméen Chris Brown à 100 m de la ligne d'arrivée. À trois mois de l'échéance olympique, LaShawn a déjà mis en garde ses adversaires : "À Londres, je serai dans la meilleure forme qui soit. Je n'y vais qu'avec un seul objectif en tête : remporter des médailles d'or."

Yohan Roblin @yohanroblin