Riner sourire
Teddy Riner garde le sourire | MARTIN BUREAU / AFP

A Rio, Teddy Riner veut être porte-drapeau

Publié le , modifié le

Dans un entretien accordé à L’Equipe, Teddy Riner n’a pas caché son envie, en plus de conserver son titre olympique de 2012, d’être le porte-drapeau de la délégation française pour les Jeux Olympiques de Rio, qui débuteront dans 100 jours, le 5 août prochain.

Interrogé par le quotidien sportif L’Equipe, à 100 jours des Jeux de Rio, le désormais quintuple champion d’Europe Teddy Riner a affirmé vouloir rester invincible dans sa catégorie (il l’est depuis 2010) et aussi briguer le prestigieux rôle de porte-drapeau de la France au Brésil. Un poste symbolique, prestigieux, occupé par Tony Estanguet en 2008, et Laura Flessel en 2012. Comme il l’explique, le judoka se sent de taille à assumer ce rôle : « parce que ces Jeux seront mes troisièmes, que j’ai déjà décroché l’or et que je peux prétendre être porte-drapeau (…) S’il faut en secouer quelques-uns pour faire en sorte qu’ils soient sur le podium, je le ferai. Ce n’est pas un rôle de grand-frère, plutôt un statut qui implique que tu entraînes un groupe dans ton sillage. Et ça ne se limite pas à la seule cérémonie ».

Médaillé de bronze à Pékin, champion olympique à Londres, Teddy Riner n’a pas perdu un seul combat depuis six ans déjà. Considéré comme « invincible » et immense favori à sa propre succession, le géant français assure au quotidien pouvoir assurer ce rôle, très important au sein d’une délégation. « Etre porte-drapeau, c’est se montrer exemplaire et indiquer le chemin à tous ces athlètes qui te suivent (…) représenter des athlètes qui croient aux même valeurs que toi », explique-t-il.

Riner, mais aussi Tony Parker sont les noms qui circulent le plus pour désigner le futur porte-drapeau. L’heureux élu sera annoncé fin juillet, après un vote des sportifs.

Mathilde L'Azou @MathildeLAzou