Picon
Charline Picon visait l'or olympique à Rio | WILLIAM WEST / AFP

Rio 2016 : Une régate en or pour Charline Picon

Publié le , modifié le

Elle gardait un goût amer de Londres, Charline Picon reviendra de Rio avec une médaille d'or autour du cou. Le Française est devenue championne olympique de planche à voile RS:X à l'issue de l'ultime régate des JO de Rio. A 31 ans, la Trembladaise devance sur le podium la Chinoise Chen Peina et la Russe Stefaniya Elfutina.

La persévérance paye toujours. Charline Picon avait presque tiré un trait sur son rêve olympique. Entre l'arrivée possible du kite-surf à la place de la RS-X et des Jeux de Londres loin de ses espérances (8e), la Trembladaise s'était posée beaucoup de questions. Malgré ses multiples titres mondiaux (4) et européens (3), elle était à deux doigt de raccrocher sa planche. Elle a bien fait d'y réfléchir à deux fois. Quatre ans plus tard, l'or est autour du cou de la Trembladaise. L'expérience a enfin payé. Mieux sur sa planche, dotée d'une belle vitesse de pointe et parfaitement affûté par son préparateur physique Jean-Claude Ménard, Picon avait bien préparé son affaire pour naviguer sur un plan d'eau qu'elle affectionne.

Une finale de rêve

Le reste s'est déroulé presque comme dans un rêve. Dans le coup dès les premières régates, la Trembladaise respectait son plan à la lettre. Avant l'ultime régate dont les points comptent doubles, elle faisait partie des prétendantes à l'or olympique. Mais elle n'était pas seule. Les six premières du classement, de la leader, l'Italienne Flavia Tartaglini, jusqu'à l'Espagnole Marina Alabau Neira, championne olympique en titre, n'étaient séparées que de six points et pouvaient encore toutes rêver d'or. Tout allait se jouer sur une régate d'une vingtaine de minutes. Oscillant entre la deuxième et la première place avec la Néerlandaise Lilian De Geus, Picon s'envolait vers l'or. Ses rivales placées derrière, la Française se contentait d'une deuxième place. Une fois la ligne d'arrivée franchie, elle laissait les larmes envahir ses joues. Des larmes de bonheur.

VIDEO : Charline Picon fonce sur l'or