Rio 2016 : Un jour sans pour Walide Khyar et Laetitia Payet

Rio 2016 : Un jour sans pour Walide Khyar et Laetitia Payet

Publié le , modifié le

Pas de médaille pour le judo français lors de la première journée des JO de Rio. Les chances tricolores reposaient sur les épaules de Walide Khyar, champion d'Europe en titre des -60 kg, et Laetitia Payet chez les - 48kg. Le Français de 21 ans a connu une grosse désillusion en s'inclinant dans les ultimes secondes de son 2e tour contre le Brésilien Felipe Kitadai, médaillé de brtonze à Londres. Quant à Payet, elle a quitté la compétition en 1/8e de finale.

Walide Khyar ne s'y attendait vraiment pas. Régulièrement cité parmi les possibles médaillés français sur les tatamis, il a pêché par inexpérience face au Brésilien Kitadai. Après son titre surprise aux Championnats d'Europe en avril, Khyar est tombé de haut. A l'Arena Carioca 2 du parc olympique, le Français était à une poignée de seconde de la qualification pour les huitièmes de finale. Il comptait une pénalité de moins que son adversaire au bout d'un match globalement maîtrisé. C'était sans compter sur Kitadai, porté par le public brésilien, qui a renversé la vapeur au bout du combat en faisant chuter Khyar sur le flanc. Un petit yuko suffisait à son bonheur et au désespoir du Français.

"C'est un combat que j'aurais dû gagner", a déploré Walide Khyar. "Je pense que j'étais au-dessus. Perdre à 3 secondes de la fin aux Jeux olympiques, c'est dur, c'est vraiment dur, surtout que je l'avais déjà battu et que je me sentais vraiment bien sur le combat. C'est une grosse, grosse déception. Je lui donne à manger en allant le chercher alors que le combat est presque fini. Je lui donne le point. Je n'étais pas obligé de faire ça. (...) Ca m'apprendra pour la suite."

VIDEO : Khyar surpris par Kitadai

De son côté, Laëtitia Payet a franchi un tour de plus avant de chuter contre plus forte qu'elle. N.1 mondial des -48 kg, la Mongole Urantsetseg Munkhbat a été sans pitié. Elle a battu la Française sur ippon. "Les Jeux c'est tous les quatre ans, j'ai fait beaucoup de sacrifices pour revenir (après sa maternité, NDLR). S'arrêter sur une séquence au sol qui était longue, je suis très déçue", a commenté Laëtitia Payet. "J'ai des regrets de m'arrêter de cette manière, c'est dur mais c'est comme ça."

Xavier Richard @littletwitman