Camille Grassineau
Camille Grassineau et les Françaises terminent 6e du tournoi de rugby à VII | PHILIPPE LOPEZ / AFP

Rio 2016 - Rugby à 7 : Les Bleues terminent sur une fausse note, l'Australie en or

Publié le , modifié le

Les Françaises ont terminé sur une mauvaise note leur tournoi de rugby à 7 en s'inclinant face aux Etats-Unis (19-5) en match de classement pour la 5e place, au stade Deodoro de Rio. En finale, les Australiennes ont corrigé leurs rivales Néo-Zélandaises (24-17) Le Canada a raflé le bronze aux dépens de la Grande Bretagne (33-10).

Au lendemain de leur élimination en quarts de finale face au Canada, les Bleues n'ont pas réussi à atteindre leur objectif secondaire, qui était de tenir leur cinquième rang mondial occupé à l'issue de la saison.En tête 5 à 0 à la pause grâce à un essai de Camille Grassineau, elles ont réalisé une seconde période cauchemardesque face à des Américaines largement supérieures dans les airs et aux qualités de vitesse indéniablement supérieures. 

Les troupes de Fanny Horta quittent donc le premier tournoi olympique de l'histoire de la discipline à la 6e place, une performance en demi-teinte par rapport à leurs espoirs initiaux, elles qui rêvaient sans doute secrètement de monter sur le podium. "Déçues, ce sera le mot de la fin, a résumé la capitaine. "Ça aura été une belle déception ces premiers jeux Olympiques... Il faut se tourner vers demain, c'est le meilleur moyen de gommer cette frustration." 

Le résumé du match en vidéo : 

L'Australie pour une première

Annoncée comme favori de ce tournoi de rugby à VII, l'Australie n'a pas déçu et s'est largement imposée dans un choc de luxe en finale face à la Nouvelle-Zélande (24-17). Tenantes du titre sur le Circuit mondial, les Pearls remportent ainsi la première médaille d'or de l'histoire olympique du rugby à VII au terme d'un match de très haut niveau. 

Surprises d'entrée après une superbe séquence collective des Blacks conclue par Kayla McAlister (5-0, 5e), les Australiennes ont mis quelques minutes à entrer dans leur match avant de lâcher les chevaux. Emmené par une Charlotte Caslick très juste et propre techniquement, le 7 Australien a fini par faire plier les Sevens Sisters, profitant de la baisse de régime de ces dernières pour prendre l'avantage juste avant la mi-temps par Evania Pelite (10-5, 10e). Elia Green (13e) et Charlotte Caslick (26e) ont donné plus d'ampleur au score, malgré la réduction du score en toute fin de match par Kayla McAlister (20e). Un succès plus que logique tant la hiérarchie mondial a été respectée pendant ce tournoi. 

Julien Lamotte