Robel Kiros Habte
L'Ethiopien Robel Kiros Habte dans la série du 100m nage libre | Al Bello/Getty Images

Rio 2016 : Robel Kiros Habte "le nouveau Moussambani"

Publié le , modifié le

En permettant à des "petites nations" de participer aux Jeux Olympiques, il arrive que certains athlètes qui n'ont pas forcément le profil, se retrouvent sous le feu des projecteurs. C'est le cas du nageur Ethiopien Robel Kiros Habte qu'on surnomme déja "le nouveau Moussambani".

Qui a dit qu'il n'y avait que des corps sculptés en natation ? Robel Kiros Habte n'a peut être pas une condition physique irréprochable, mais il est bien là, à Rio pour concourir dans sa spécialité, le 100m nage libre. Car l'esprit olympique c'est aussi ça, l'opportunité pour tous de concourir et représenter son pays aux Jeux. Ovationné par tout le public, il termine troisième de sa série en 1:04.95 derrière Jhonny Perez Urena venu de République dominicaine (51.50) et Thibault Amani Danhi l'Ivoirien (52.78). 

Une belle histoire qui nous fait évidemment penser à la course mythique du Ghanéen d'Eric Moussambani, qui à Sydney en 2000 s'était fait remarquer par sa nage "approximative".  

Lukas Nicot