Tony Yoka
Tony Yoka | JEAN MARIE HERVIO / DPPI MEDIA

Rio 2016 : Les grandes chances de médailles à venir pour la France

Publié le , modifié le

La barre des quarante médailles va-t-elle être franchie par l’équipe de France aux JO de Rio ? Après un démarrage plutôt lent (une médaille en 3 jours), les sportifs tricolores ont largement accéléré. A l’aube de la 12e journée, le compteur est à 29. Le record s'élève à 41, et date de Pékin-2008. Selon nous, 23 breloques peuvent encore tomber dans la besace bleue. Revue d’effectifs.

Leurs médailles sont attendues

Les boxeurs Sarah Ourahmoune, Tony Yoka (demi-finales jeudi) et Estelle Mossely (demi-finale ce mercredi) sont déjà assurés d’apporter à la France trois médailles. Qualifiés pour les demi-finales, il leur reste à déterminer quel métal. Ce sera en tout cas les deux premières médaillées pour la boxe féminine tricolore, pour la première fois représentée aux Jeux.

Vidéo: Estelle Mosselu et Tony Yoka, pour l'amour du ring

Doubles tenants du titre, les Experts du hand rêvent d’un triplé. Leurs matches de poules n’ont pas toujours été à la hauteur de leurs attentes, mais ils ont largement le potentiel pour le faire, en passant d’abord l’obstacle brésilien en quarts aujourd’hui. A 36 ans, double champion olympique en 2004 et 2008, le quintuple champion du monde de VTT Julien Absalon rêve aussi d’or, quatre ans après avoir raté les Jeux de Londres (dimanche). Ce serait la très belle histoire de ces Jeux, à l’image du champion olympique du 50m nage libre, Ervin, redevenu champion olympique seize ans après son premier sacre.

Vidéo: Kowall et Mekhissi en finale du 3000m steeple

Absent l’an dernier aux Mondiaux de Pékin, Mahiedine Mekhissi, double vice-champion olympique en titre du 3000m steeple, vise un podium (finale ce mercredi), tout comme Yohann Diniz, également forfait en Chine en 2015, sur 50km marche (vendredi). Enfin, deuxième du test-event de Rio en 2015, Vincent Luis a une jolie carte à jouer dans la baie de Rio (jeudi) en triathlon pour apporter la première médaille tricolore dans cette discipline.

Camille Lecointre et Hélène Defrance sont 4e des régates en 470, et à l’aube de l’ultime course, elles peuvent donc décrocher une nouvelle médaille pour la voile française.

Leurs médailles sont espérées

En plein cœur du programme d’athlétisme, les espoirs demeurent encore nombreux d’y monter sur le podium. Kevin Mayer, qui débute aujourd’hui le décathlon, peut troubler le jeu, lui qui était vice-champion d’Europe en 2014 avant de se blesser et de rater les Mondiaux-2015. Avec la locomotive Vicaut, finaliste du 100m, et un Christophe Lemaître qui a retrouvé de sa vitesse (et qui postule à un accessit sur 200m), le relais 4x100m (vendredi) peut rêver de la 3e place derrière la Jamaïque et les USA. A moins qu’une erreur leur fasse miroiter mieux. Mais la concurrence est rude.

Vidéo: La finale du 100m

Elle le sera également pour Pauline Ferrand-Prévot en cross-country (samedi). 26e de la course sur route, et malgré une blessure qui l’a ennuyée cette année, la championne du monde 2015 peut se refaire une santé. Kevin Staut et Roger-Yves Bost sont en course pour la médaille en individuelle en équitation, pour le saut d’obstacles. Et l’équipe de France peut également ramener une médaille collective, puisqu’elle est en finale (ce mercredi). Deux médailles pour imiter le complet ?

Auteur d’une superbe fin de match contre l’Espagne en quarts de finale, les handballeuses ont gagné le droit d’espérer faire un premier podium aux Jeux Olympiques, en se qualifiant pour les demies (jeudi). Après la 4e place à Athènes, et la 5e à Pékin et Londres, les filles d’Olivier Krumbholz veulent plus.

Vidéo: Le final extraordinaire des Françaises en quarts

Dès ce soir, Tony Parker saura s’il pourra conclure sa carrière en Bleu avec une médaille olympique, celle dont il rêve depuis tout petit. Mais c’est l’ogre espagnol qui se dresse encore une fois face aux basketteurs français, comme à Londres en 2012. Les "Braqueuses", victorieuses du Canada en quarts de finale, peuvent lorgner sur le bronze, puisqu'elles affronteront les USA en demi-finale.

En taekwondo, Gwladys Epangue représente l’expérience, Haby Niaré la jeunesse, et toutes deux visent la médaille (vendredi). C’est aussi le cas du grand espoir de la lutte tricolore, Zelimkhan Khadjiev, premier Français champion du monde juniors de l’Histoire et 5e des derniers championnats du monde (vendredi). Enfin, en kayak biplace, sur 200m (ce mercredi), le duo Maxime Beaumont-Sébastien Jouve ambitionnent plus que le podium : la plus haute marche. Et Beaumont peut aussi doubler avec le K1 200

Thierry Tazé-Bernard @thierrytaze