Joseph Schooling
Joseph Schooling, médaille d'or du 100m papillon le 12 août à Rio. | STEPHANE KEMPINAIRE / DPPI MEDIA

Rio 2016 : Les 10 plus gros exploits de la première semaine

Publié le , modifié le

Les Jeux Olympiques ont débuté il y a 9 jours, et ils nous ont déjà procuré de nombreuses émotions. Retrouvez les 10 plus gros exploits qui ont marqué cette première semaine !

Phelps bat un record datant de la Grèce antique

Impressionnant. En remportant le 200m 4 nages jeudi dernier, Michael Phelps s’est adjugé un record datant de plus de 2.000 ans ! Avec 13 médailles d’or obtenues en individuel, il dépasse Leonidas de Rhodes, athlète de la Grèce antique, qui avait remporté 12 médailles d’or entre -164 et -152 avant J-C. Historique vous dites ?

Le Singapourien Joseph Schooling dépasse le maître Phelps

Il n’en revenait pas lui-même. Le jeune Singapourien de 21 ans, Joseph Schooling, a devancé la machine Phelps au 100m papillon. Cette histoire pourrait s’intituler "quand le fan dépasse l’idole", puisque Joseph Schooling n’a jamais caché son admiration pour le battu du jour. Cette victoire lui permet de se faire un nom dans le milieu de la natation. Le nageur remporte par la même occasion la première médaille d’or olympique de l’histoire de Singapour.

Penny Oleksiak et Simone Manuel championnes ex-aequo du 100m nage libre

Sensationnel ! Ce n’est pas une, mais deux femmes qui ont remporté le 100m nage libre. Et ce ne sont pas Cate Campbell et Sarah Sjöstrom, grandes favorites, mais bien Penny Oleksiak (16 ans) et Simone Manuel (20 ans) qui ont terminé ex-aequo en tête de la finale. Avec un temps de 52''70, les deux jeunes nageuses sont toutes les deux montées sur la plus haute marche du podium. Une telle égalité ne s’était pas produite depuis 1984.

Trois nageurs ex aequo, une première

Encore des ex-aequo ! Lors de la finale du 100m papillon, l’Américain Michael Phelps, le Sud-Africain Chad Le Clos et le Hongrois Laszlo Cseh ont tous les trois réalisé un chrono de 51''14. Ils sont donc montés à trois sur la deuxième marche du podium, une première dans l’histoire des Jeux Olympiques. Décidément, Michael Phelps aura bien marqué ces Jeux de Rio de son empreinte.

Monica Puig domine le tournoi de tennis

On attendait Serena Williams ou Angélique Kerber, c’est finalement la jeune Portoricaine de 22 ans Monica Puig qui s’est adjugé la médaille d’or de tennis. Méconnue du grand public, elle n’a jamais réellement brillé sur le circuit WTA. 34e mondiale, elle ne compte qu’un seul titre à son palmarès, celui de Strasbourg remporté en 2014. Cette grosse performance lui permet par la même occasion de ramener la première médaille d’or de l’histoire à Porto Rico.

Juan Martin Del Potro s’offre Djokovic d’entrée

Il avait disparu des radars depuis plusieurs mois pour une blessure, et il a réalisé un retour fracassant. Juan Martin Del Potro a offert les premiers gros frissons de ces Jeux Olympiques. Il a privé Novak Djokovic, numéro 1 mondial et grand favori de ces Jeux, de médaille. Il l’avait déjà privé du bronze à Londres en 2012. Et Juan Martin Del Portro ne s’est pas arrêté à cet exploit. Il a ensuite battu Joao Sousa, Taro Daniel, Bautista Agut et surtout… Rafael Nadal en demi-finale !

La Suède sort les Américaines du tournoi de football

L’or leur était destiné, et pourtant leur parcours s’est arrêté en quarts de finale. A la surprise générale, les Américaines, triples championnes olympiques, ont été éliminées par les Suédoises au bout d’une séance de tirs au but haletante. Alex Morgan et Christen Press ont manqué leur tir côté américain, offrant la victoire aux Suédoises qui n’ont raté qu’un seul tir. La fin du règne américain au football féminin ?

Teddy Riner, le plus grand

C’est le plus grand judoka poids lourds de l’histoire. En remportant sa deuxième médaille d’or, Teddy Riner est entré dans le cercle très fermé des judokas de sa catégorie ayant remporté deux titres olympiques consécutifs, composé jusqu’à présent uniquement du Japonais Hitoshi Saito (1984, 1988) et de David Douillet (1996, 2000). Il domine complètement sa discipline depuis 6 ans, et compte désormais 128 combats sans défaite. Phénoménal.

La fête des Fidji en rugby à 7

Le rugby à 7, qui a produit du grand spectacle, a séduit pour son entrée aux Jeux Olympiques ! Et il a apporté aux Fidjiens la première médaille de leur histoire. Une médaille loin d’être déméritée pour une équipe qui a dominé la compétition de la tête et des épaules. Pour preuve, la large victoire en finale face aux Britanniques, 43 à 7. A la suite de cette victoire pleine d’émotion, le Premier Ministre fidjien Voreqe Bainimarama a assuré qu’un jour férié sera décrété au retour des joueurs. Tiendra-t-il sa promesse ?

Almaz Ayana explose le record du monde du 10.000m

Grosse sensation pour le début des épreuves d’athlétisme ! L’Ethiopienne Almaz Ayana, qui a largement dominé la finale du 10.000m, a pulvérisé un record du monde vieux de 23 ans. Avec un chrono de 29’17’’45, elle bat de 14 secondes le record instauré par la Chinoise Wang Junxia, fortement soupçonnée de dopage, en 1993. L’Ethiopienne, spécialiste du 5.000m, dispute seulement sa première saison sur 10.000m.

Céline Pénicaud @CelinePenicaud