Klaus Péché C2 rio
Gauthier Klauss et Matthieu Péché ont navigué jusqu'au podium du C2 | Carl DE SOUZA / AFP

Rio 2016: l'équipe de France reprend sa marche en avant

Publié le , modifié le

On ne sait plus quoi penser de notre équipe de France olympique. On avait bouclé la journée d’hier en faisant grise mine, et là, on en vient presque à bomber le torse. Les Bleus étaient sur tous les fronts et ont ramené 5 médailles, comme il y a 2 jours. Ils portent ainsi leur total à 11. Au menu aujourd’hui, de l’aviron, du canöe – kayak, une double ration de judo et du cyclisme sur piste. Sans oublier nos sélections de sport collectif qui ont fait le travail et un prometteur Florent Manaudou.

L’aviron a bien failli déchanter

4 bateaux tricolores étaient de sortie aujourd’hui pour autant de finales. Et l’on n’en menait pas large après les échecs des trois premiers. La vraie déception du jour vient du duo formé par Germain Chardin et Dorian Mortelette en deux sans barreur. Il termine 5e alors qu’il avait ramené une médaille d’argent de Londres en deux de pointe. Hélène Lefebvre et Elodie Ravera – Scaramozzino en deux de couple femmes (5e) et enfin Mathieu Androdidas et Hugo Boucheron en deux de couple hommes (6e) n’avaient pas les bras suffisant pour accéder au podium. Heureusement, en quatre sans barreur poids légers, le quatuor composé de Franck Solforosi, Thomas Baroukh, Guillaume Raineau et Thibault colard a sauvé les meubles en empochant la médaille de bronze. L’aviron français engrange donc sa première breloque, soit autant qu’il y a 4 ans.

Gauthier Klauss et Matthieu Péché : Les inséparables


On reste dans l’eau et sur la troisième marche du podium, mais il est cette fois question de canoë biplace. Ils ont débuté leur discipline à Epinal, naviguent en duo depuis 14 ans (ils en ont 28) et ne se sont plus quittés. En passant par Pau pour leurs études supérieures et la SNCF pour leur boulot. Ils se connaissent donc par cœur. Pour leur deuxième participation aux jeux, ils font mieux qu’à Londres d’où ils avaient ramené la fameuse « médaille en chocolat ». Ils ont pourtant cru à une nouvelle malédiction mais laissent la plus mauvaise place au duo allemand qui termine à 34 centièmes. Ils se voyaient faire aussi bien que Franck Adisson et Wilfrid Forge, en or en 1996 à Atlanta, mais restent très fiers de la performance accomplie dans une épreuve qui pourrait être rayée de la carte olympique. En attendant, notre équipe de canoë-kayak se distingue pour la deuxième fois après le titre en monoplace de Denis Gargaud Chanut.

Judo : De l’argent et du bronze en attendant l’or pour Teddy Riner…

Malgré sa défaite en finale des moins de 78 kg, Audrey Tcheuméo a franchi un palier, elle qui avait dû se contenter d’une 3e place sur les bords de la Tamise alors qu’elle était auréolée d’un titre de championne du Monde en 2011. Elle n’est jamais véritablement rentrée dans sa finale face à l’américaine Kayla Harrisson mais s’est déclarée satisfaite. Elle aura marqué les esprits en quart suite à une impressionnante blessure à la bouche et une fin de combat héroïque.

Quelques minutes après la native de Bondy, c’est le Dijonnais Cyrille Maret qui s’est distingué en allant chercher le bronze dans la catégorie des moins de 100 kg. Il s’est ainsi offert un superbe cadeau pour son 29e anniversaire. Après une défaite en demi-finale, il termine en fanfare avec un Ippon sur le Germanique Karl-Richard Frey. Il visait l’or mais ce beau bronze est « l’aboutissement de 10 ans de travail et d’acharnement »

Cyclisme : Une entrée en piste réussie

Le Vélodrome de Rio a ouvert ses portes à la compétition de cyclisme sur piste aujourd’hui avec en vedette le tournoi de vitesse masculine par équipe. On savait qu’il serait difficile d’aller chercher les Anglais qui ont d’ailleurs conservé leur bien. En signant le 3e temps des demi-finales, le trio formé par Grégory Baugé, Michael d’Almeida et François Pervis a retrouvé l’Australie pour la petite finale et a pris le dessus sur celle-ci. Les deux premiers nommés avaient été médaillés d’argent à Londres et se contenteront donc du bronze pour cette fois. Et selon d’Almeida, les Bleus ne pouvaient pas mieux faire.

L’essentiel est assuré du côté des sports co et de Flo.


Basketteuses, volleyeurs et handballeurs continuent de monter en régime. Ils se sont tous facilement imposés.

Volley : France – Canada 3-0 (25-19, 25-16, 25-19)
Basket : France - Brésil 74-64
Handball : France – Argentine 31-24

En demi-finale de 50 mètres nage libre, Florent Manaudou a frappé un grand coup en réalisant le meilleur temps des demi-finales. En attendant qu’il fasse aussi bien demain, revivez sa course.

Le Classement des médailles

Avec un total de 11 médailles, la France remonte à la 11e place de ce classement que vous pouvez retrouver en intégralité ICI