Lemaitre
Christophe Lemaitre est allé chercher une incroyable médaille de bronze sur 200m | Fabrice COFFRINI / AFP

Rio 2016 - Le récap' de la treizième journée : Flamboyants Lemaitre et Mayer, Bolt légendaire

Publié le , modifié le

Nuit riche en émotion du côté du stade olympique de Rio avec la nouvelle démonstration d'Usain Bolt sur 200m mais aussi et surtout deux médailles pour le clan français, l'argent pour Kévin Mayer sur le décathlon et le bronze pour Christophe Lemaitre sur le 200m. On retiendra aussi le bronze de Camille Lecointre et Hélène Defrance en 470 et la qualification des handballeuses tricolores pour la première finale olympique de leur histoire.

Bolt est un dieu, Lemaitre un ​demi-dieu​ 

Grâce à l’avènement de Usain Bolt, le 200m a retrouvé ses lettres de noblesses. Sur le podium de celui des Jeux Olympiques 2016, Andre de Grasse mais aussi et surtout Christophe Lemaitre auront l’honneur d’accompagner le Maitre. Pour le Jamaïcain c’est la 8e médaille d’or aux JO, la troisième sur 200m. Pour Christophe Lemaitre, c’est une première. Et quelle première ! Attendu à Londres, il avait déçu, à Rio on n’osait espérer une médaille, il a surpris son monde. A sa manière, en s’arrachant dans la ligne droite pour aller coiffer Gemili et Martina. Et glaner une sixième médaille pour l’athlétisme français. Historique.

Mayer, d'un souffle derrière Eaton 

Kevin Mayer a lui accompli une incroyable performance au décathlon, passant tout près de l'exploit. Troisième à l’issue des cinq premières épreuves, le Français de 24 ans a réalisé une deuxième journée quasi-parfaite, battant notamment son record personnel du saut à la perche en franchissant 5m40. 44 points derrière Ashton Eaton, tenant du titre et recordman du monde, avant le 1500 mètres, Mayer n’est pas parvenu à combler l’écart mais se contente largement de la médaille d’argent, avec 8834 points (contre 8893 pour Eaton), nouveau record de France. Le premier podium pour un Français lors d'un décathlon des Jeux Olympiques depuis 1948 et Ignace Heinrich.

Du bronze pour Lecointre et Defrance en 470​ 

La medal race a été compliquée pour Camille Lecointre et Hélène Defrance mais au bout du suspense les Françaises ont conquis le bronze dans les mains des Américaines. Avec trois médailles, la France fait bien mieux qu'aux Jeux de Londres en 2012 où elle n'avait rapporté que le bronze en Finn avec Jonathan Lobert. En 470, Camille Lecointre prend une belle revanche. Il y a quatre ans, elle avait échoué à la 4e place pour un seul point avec Mathilde Géron.

Olivier Krumbholz et ses filles enfin récompensés 

Assis sur le banc de l’équipe de France entre 1998 et 2013, le Lorrain a presque tout connu. Trois titres de vice-champion du Monde et un couronnement en 2003, deux médailles de bronze en championnat d’Europe. Il ne lui manquait plus qu’une distinction olympique. A croire qu’il est revenu à son poste d’entraîneur pour cela et voir ses joueuses offrir au handball féminin français une première finale aux Jeux et donc une première médaille. Face aux Pays Bas, qu’elles avaient battus pour leur entrée dans le tournoi, les Françaises ont mené durant la majorité de la partie. En première période, Allison Pineau (4 buts) et Alexandra Lacrabère (5 buts) ont fait la différence. Les tricolores mènent alors 17-13 et ne seront jamais rattrapées ni dépassées. Laura Glauser sortant même un arrêt décisif dans les ultimes secondes. Score final 24-23. La France retrouvera la Russie en finale.

Ourahmoune, une histoire en or ?​ 

Sarah Ourahmoune (48-51kg) est la deuxième boxeuse tricolore, après Estelle Mossely, à atteindre la finale olympique de sa catégorie lors de ces Jeux. Elle retrouvera une adversaire qu’elle connaît bien, la Britannique Nicola Adams. Une récompense pour la Française, qui a connu bien des désillusions, mettant sa carrière entre parenthèses.

Les Bleues chutent avec honneur contre Team USA 

L’issue était sans doute connue d’avance, restait à en écrire le chemin. Annoncées largement battues par les Américaines, les Françaises ont fait jeu égal pendant deux quart temps (40-36). Le temps pour Team USA de prendre la mesure de cet adversaire surprenant emmené par un Sandrine Gruda appliquée et une Marine Johannes culottée. Qu’importe le score final (86-67), les Bleues ont fait honneur aux Jeux Olympiques et au maillot français. Elles viseront le bronze en petite finale face à la Serbie.

La sortie de route du BMX​ 

Joris Daudet, champion du Monde en titre, roulait vers le podium. Mais une chute dans la 2e manche et une entorse du course ont réduit à néant ses espoirs et ceux du BMX français. Avant lui, Amidou Mir a mordu la poussière et Jérémy Rencurel a pris une insuffisante 6e place lors de la dernière manche. Avec une seule médaille sur piste (bronze en vitesse hommes par équipes), le cyclisme français traverse une quinzaine délicate. Restent le BMX féminin et le VTT pour donner un peu de relief à ce famélique bilan.

Au tableau des médailles, la France reste au septième rang et un total de 34 récompenses. Huit en or, douze en bronze et quatorze en argent !