Quiquampoix
Jean Quiquampoix, médaille d'argent du tir au pistolet vitesse 25 mètres | PASCAL GUYOT / AFP

Rio 2016 – Le recap’ de la huitième journée : Dernier titre pour Michael Phelps

Publié le , modifié le

Après la razzia bleue vendredi (trois titres, trois médailles d’argent), journée plus tranquille aujourd’hui pour le clan tricolore. Une première finale pour le tir français qui débouche sur une belle médaille d'argent, mais aussi et surtout l’entrée en lice d’Usain Bolt et la dernière course olympique de Michael Phelps. Victorieuse, évidemment.

Jean Quiquampoix tire l’argent

Journée faste vendredi, nettement moins ce samedi pour le clan français. Une belle médaille d’argent cependant grâce à Jean Quiquampoix, 20 ans, en tir au pistolet vitesse 25 mètres. Malgré un début de finale compliqué, il a par la suite enchaîné les 5/5 pour finalement battre le Chinois Li Yuehong pour l'argent, après un suspense incroyable et trois tirs de barrage. L’or est revenu à l’Allemand Christian Reitz. C’était la première finale d’un Français au tir à Rio.

Phelps, une dernière pour la route

Pour sa toute dernière course olympique (a priori du moins), Michael Phelps a remporté un cinquième titre à Rio, son 23e en tout (!), avec le relais 4x100 4 nages américain. Aux côtés de Ryan Murphy (record du monde du 100m dos au passage, en 51.85), Cody Miller et Nathan Adrian, Phelps et les États-Unis ont battu le record olympique en 3:27.95. Un ultime record et une 1001e médaille d’or aux JO d’été, toutes compétitions confondues, pour les USA. Stratosphérique, à l’image de Michael Phelps.

Sur le 1500m nage libre, Damien Joly a terminé septième de la finale en 14:52.73.

Bolt tranquille, Lavillenie et Bosse assurent

L’une des grandes stars de la discipline en finissait avec ses Jeux, une autre démarrait les siens. Usain Bolt a tranquillement contrôlé son entrée en lice dans les séries du 100m, remportant la sienne en 10.07. Le meilleur temps ? Justin Gatlin, en 10.01… Jimmy Vicaut (10.19) et Christophe Lemaître (10.16) seront eux aussi au rendez-vous des demi-finales la nuit prochaine, mais il s’en est fallu de peu. Ils se sont qualifiés au temps et ont tremblé jusqu’à la dernière série.

Pierre Ambroise Bosse s’est qualifié pour la finale du 800m en réalisant son meilleur chrono de la saison en demi-finale (1 :43.85) et remportant sa course, ex-aequo avec Taoufik Makhloufi (Algérie). Dans la nuit de lundi à mardi, le Français retrouvera notamment David Rudisha, facile vainqueur de sa course en 1:43.88.

En saut en longueur, Kafétien Gomis a terminé à la huitième place (8m05) d’un concours remporté par l’Américain Jeff Henderson (8m38) devant le Sud-Africain Luvo Manyonga (8m37) et le Britannique Greg Rutherford (8m29).

En finale du 100m féminin, la Jamaïquaine Elaine Thompson s’est imposée en 10.71, devant l’Américaine Tori Bowie (10.83) et sa compatriote Shelly-Ann Fraser-Pryce (10.86), médaillée de bronze au millième près par rapport à l’Ivoirienne Marie-Josée Ta Lou (10.86).

Champion olympique en titre et recordman du monde, Renaud Lavillenie est bien entré dans ses Jeux. En passant 5m70 au deuxième essai, il a assuré sa place en finale, qui se déroulera elle aussi dans la nuit de lundi à mardi. Stanley Joseph et Kévin Menaldo se sont, eux, arrêtés à 5m45.

L’heptathlon a conclu cette deuxième journée d’athlétisme à Rio, avec la victoire de la Belge Nafissatou Thiam (6810) devant Jessica Ennis-Hill (6775) et Brianne Theisen-Eaton (6653). Antoinette Nana Djimou a terminé à la 11e place avec 6383 points.

Monica Puig, jusqu’au bout

C’est l’une des belles histoires de ces Jeux. Monica Puig, 34e mondiale et 22 ans seulement, a remporté l’or pour le Porto Rico en finale du simple dames, face à l’Allemande Angélique Kerber, numéro 2 mondiale (6-4 4-6 6-1). C’est la première femme de l’histoire de son pays à ramener une médaille des Jeux Olympiques, qui n’avait même jamais remporté un titre. Elle n’avait gagné qu’un seul tournoi sur le circuit principal : celui de Strasbourg, en 2014.

Du côté des hommes, Del Potro a confirmé son excellent tournoi en éliminant Rafael Nadal en demi-finale (5-7 6-4 7-6). Il retrouvera Andy Murray en finale, facile vainqueur de Kei Nishikori (6-1 6-4).

Deuxième médaille assurée pour la boxe française

Après Sofiane Oumiha hier, qualifié pour les demi-finales des -60 kg, c’est Souleymane Cissokho qui a assuré une nouvelle médaille à la boxe française, rayonnante dans ces Jeux de Rio. Dans la catégorie des poids welter (69kg), ce dernier s’est imposé face au Thaïlandais Saylom Ardee en quart de finale et sera donc minimum en bronze.

Tony Yoka, champion du monde amateur des supers-lourds, est lui entré en lice dans cette catégorie (+91kg) en s’imposant face à Laurent Clayton Jr en huitièmes de finale. Elie Konki a lui aussi démarré sa compétition (poids mouche, 52 kg) par une victoire en 16e de finale, permettant à l’équipe de France de boxe de rester sur son nuage.

Les résultats des sports collectifs français :

Handball (H)

France – Croatie : 28-29

Volley (H)

France – États-Unis : 1-3

Basket (F)

France – Japon : 71-79

Les déceptions du jour :

Grégory Baugé, vice-champion olympique en titre, a été éliminé en quarts de finale de la vitesse individuelle face à Denis Dmitriev. Dans les deux manches perdues, il n’a jamais vraiment semblé en mesure de terminer devant le Russe. Sur Twitter, le Français de 31 ans a également laissé sous-entendre qu’il pourrait s’agir de la dernière course de son incroyable carrière (quadruple champion du monde de vitesse individuelle et quadruple médaillé olympique, mais jamais titré).

L’équipe de France féminine de sabre a également déçu. Les Bleues ont été sorties dès les quarts de finale par l’Italie (45-36) et n’ont jamais vraiment été dans le coup…

Au tableau des médailles, l’équipe de France pointe au neuvième rang, avec cinq médailles d’or, autant en bronze et désormais huit en argent.

Paul Arrivé @Paul_Dejala