Renaud Lavillenie
La déception de Renaud Lavillenie | FRANCK FIFE / AFP

Rio 2016, le récap’ de la dixième journée : le Brésil met la France à terre

Publié le , modifié le

Après le sacre d'Usain Bolt, Rio a encore vibré au rythme des exploits cette nuit. La finale du saut à la perche, promise à Renaud Lavillenie, a finalement vu triompher le Brésilien Thiago Braz qui a réduit à néant les espoirs de "Air Lavillenie" d'imiter Teddy Riner au panthéon des doubles champions olympiques. Le Brésil, bête noire de l'Equipe de France puisqu'en volley, la Seleçao a brisé les rêves de la Team Yavbou qui sort des Jeux sans avoir jamais atteint les hauteurs qu'elle était venue chercher.

Les temps forts de la journée

Perche : Braz touche les étoiles​, Lavillenie rate son envol

La pluie avait fait craindre un possible report du tant attendu concours du saut à la perche, promis à Renaud Lavillenie. L’athlète français venait à Rio avec pour seul objectif la médaille d’or et ainsi imiter le colosse Teddy Riner qui a conservé son sésame olympique sur les tatamis dans la nuit de vendredi à samedi. La pluie s’est finalement arrêtée, laissant place non à un ciel bleu mais bien auriverde, au terme d’une finale exceptionnelle. Dans le concours de perche le plus haut de l’histoire olympique, Thiago Braz Da Silva a sorti une finale de légende, battant son record personnel de dix centimètres et passant pour la première fois de sa carrière le cap des six mètres. Un saut à 6.03m pour l’éternité, laissant à Renaud Lavillenie un argent dont il se serait bien passé et qui ne le fera pas rejoindre Bob Richards, seul perchiste à avoir conservé son titre olympique (1952 et 1956). 

Volley : la Team Yavbou ne verra pas les quarts

Elle était condamnée à l'exploit. Dans l'enfer du Maracanazinho, l'Equipe de France de volley a finalement failli. Dans un match d'une très haute intensité, la Team Yavbou a tout donné mais ça n'a pas suffi. Une défaite trois sets à un et une sortie sans gloire pour les hommes de Laurent Tillie qui rêvaient de faire beaucoup mieux, eux qui étaient venus à Rio pour décrocher la première médaille olympique de l'histoire du volley français. C'est raté...

400m féminin : Shaunae Miller plo​nge sur l'or

Elle aussi venait à Rio avec de grands espoirs. Allyson Felix, l'athlète féminine la plus médaillée des JO - avec 6 médailles dont 4 en or - entendait se rattraper sur 400m après avoir échoué à se qualifier sur 200m, la distance qui l'avait vu glaner la médaille d'or à Londres. Mais Shaunae Miller est passée par là, en franchissant la ligne d'arrivée à plat ventre, à bout de force, entre chute involontaire et plongeon désespéré mais salvateur. Un saut pour la gagne, la Bahaméenne devançant Felix pour sept petits dixièmes, pour s'offrir un tout premier titre olympique.  

Quoi de neuf chez les Français ?

800m masculin : Bosse échoue ​au pied du podium

Il espérait être le premier français à décrocher une médaille olympique sur le 800m depuis Marcel Hansenn en 1948. Ce ne sera pas à Rio. Quatrième de la finale, Pierre-Ambroise Bosse termine à la pire des places en passant à un souffle d'un exploit majuscule, dépassé dans les trente derniers mètres par l'Américain Clayon Murphy, médaillé de bronze. Malgré la déception, le Français s'est dit satisfait de sa finale et part sans regret de ces Jeux.

Natation : Aurélie Muller, actrice de la première polémique sportive de ces Jeux​

"Un nageur d’eau libre doit être fort en endurance, fort en sprint. On le sait qu’à la fin, ça va se jouer au sprint et à la touche." Si Aurélie Muller savait que ces dix kilomètres se joueraient sur le dernier effort, nul doute que la nageuse Française espérait un tout autre dénouement. Car de vice-championne olympique, la nageuse française a tout perdu en quelques minutes. La raison ? Une main posée sur la tête de Rachele Bruni au moment de toucher la plaque et stopper le chronomètre. Un geste malheureux qui lui vaut quelques minutes plus tard une disqualification par le jury. "Après s'être battue comme elle s'est battue, c'est une grande injustice. Je trouve ça honteux et inqualifiable", a martelé le président de la Fédération française, Francis Luyce. Après une semaine déjà triste dans le bassin olympique, bouclée sur des querelles internes et un bilan en deçà des attentes (deux médailles d’argent), la natation française aurait bien eu besoin d'un bon bol d'air avant de quitter Rio.  

110m haies masculin : Belocian trop pressé

Si Dimitri Bascou et Pascal Martinot-Lagarde sont facilement passés à travers les gouttes sur les séries du 110 m haies, leur compère Wilhem Belocian a vécu une grosse désillusion sur la piste détrempée du Stade Olympique de Rio. Un faux-départ et fin des JO pour le champion du monde junior 2014, pour qui ces Jeux de Rio auront semblé bien trop courts. 

Boxe : Cissokho lance la moisson française

A la fête depuis le début de ces Jeux, la boxe Française connaît désormais le nom de son premier médaillé à Rio. Mais Souleymane Cissokho aura forcément un petit goût d’inachevé lorsqu’il repensera à ce combat de bronze face au Kazakh Daniyar Yeleussinov. Alors que ce dernier présentait une profonde entaille à la tête suite à un coup de tête involontaire du Français, les arbitres ont décidé d’arrêter précocement le combat, n’offrant qu’une médaille de bronze au boxeur tricolore. Une médaille qui donne néanmoins le coup d’envoi de la moisson tricolore, en attendant encore mieux puisque la boxe Française a déjà trois médailles d’assurée dont il reste juste à déterminer le métal. 

Un point sur les médailles

Sans surprise, les Etats-Unis continuent de squatter la première place du classement des médailles avec 75 distinctions dont 26 en or. Derrière, la Grande-Bretagne et la Chine se tirent la bourre même si les Britanniques, avec 41 médailles dont 16 du plus beau métal, gardent leur place de dauphin devant l'Empire du Milieu qui comptent plus de breloques (46) mais moins de titres (15). Côté Bleus, si le total des médailles d'or reste bloqué à 7 après cette dixième journée, la France se classe à une belle septième place avec 24 médailles.

Pour plus d’infos sur le classement des médailles, l’ensemble du tableau est à retrouver sur notre site en cliquant ici.

Mathieu Aellen