Tony Parker ne jouera plus avec l'équipe de France
Tony Parker ne jouera plus avec l'équipe de France | Mark RALSTON / AFP

Rio 2016 - Le récap' de la 12e journée : Clap de fin pour Parker en Bleu, l'or en équitation

Publié le , modifié le

La France qui rit, le saut d'obstacles en or, et la France qui pleure un champion. De l'équitation dorée à la fin de carrière internationale de Tony Parker, la journée a été particulière pour la délégation française à Rio. Spéciale aussi la journée de Mahiedine Mekhissi, d'abord 4e du 3 000m steeple puis sur le podium à la faveur d'une disqualification. On retiendra aussi le triomphe d'Elaine Thompson sur le sprint mondial et la nouvelle facétie d'Usain Bolt.

L'équitation à nouveau dorée ! 

Plus d’une semaine après le titre en concours complet par équipe. Un autre quatuor s’illustre de la plus belle des manières en saut d’obstacles. Pénélope Leprévost, Philippe Rozier, Roger- Yves Bost et Kévin Staut ont vu leurs chevaux marcher sur l’or. Cinquièmes à l’issue de la première journée du concours, les Bleus voyaient l’éventualité d’un couronnement s’éloigner. Mais Rozier, Bost et Staut ont réalisé un sans faute cet après-midi. Un véritable exploit sur un parcours jugé très piègeux. Avec un total de trois médailles, l’équitation française fait au moins aussi bien qu’en 1988 à Séoul.

La der' de la "générati​on Parker"​​ 

Il ont tant apporté à l'équipe de France. Ce soir, Florent Piétrus, Mickaël Gélébale et Tony Parker ont disputé leur dernier match sous le maillot de l'équipe de France. Une lourde défaite face à l'ennemi de toujours espagnol (92-67). Une fin en eau de boudin pour une histoire fabuleuse qui dure depuis plus de dix ans. Une histoire qui a amené le maillot tricolore au sommet du basket européen (2013) et sur le podium mondial (2014). Plus que les autres, Tony Parker a marqué ce maillot de l'équipe de France. Il est le plus grand joueur français de l'Histoire. 

Mekhissi médaillé à retardement​ 

A Londres on avait vu Mahiedine Mekhissi porter en triomphe son ami Ezekiel Kemboi après sa seconde médaille d’or aux JO sur le 3000 mètres steeple. Grand et bel hommage du vice-champion olympique au roi incontesté de la spécialité. Aujourd’hui, le scénario fut tout autre. Le Kenyan a été déchu de sa couronne et termine initialement troisième devant le Français. Initialement car celui-ci porte réclamation, voyant son meilleur ennemi couper un virage et donc parcourir une distance inférieure. Il a immédiatement porté réclamation et a eu gain de cause quelques heures plus tard. On est donc bien loin de l’ambiance fraternelle qui régnait dans la capitale britannique. Retenons qu’avec cette médaille, le Rémois devient le premier Français depuis Alain Mimoun à obtenir trois distinctions lors de trois olympiades différentes (deux fois l’argent à Pékin et Londres).

Les Experts s’offrent le pays hôte et une énième demi-finale​ 

Dans une Future Arena entièrement acquise à la cause des Brésiliens, les Bleus ont pris la mesure de leurs adversaires après la pause. Ils s’imposent avec sept longueurs d’avance (34-27), et ont pu compter sur un Michael Guigou en feu qui termine cette rencontre avec huit buts au compteur. Dans le dernier carré, les hommes de Claude Onesta croiseront la route de l’Allemagne, très facile vainqueur du Qatar (34-22).

Bolt et Lemaitre en finale du 200m, Thompson sur l'Olympe 

Usain Bolt est un formidable fournisseur d'émotion. A Rio, il offre aussi de superbes images. Un peu vexé d'avoir vu le Jamaïcain se "moquer" de ses adversaires en demi-finale du 100m, Andre De Grasse a tenté de faire "payer" la Foudre en la devançant sur celle du 200m. Oui mais on ne passe par devant Bolt aussi facilement, celui-ci s'est beaucoup amusé de la situation, comme son adversaire d'ailleurs. En finale du 200m, Bolt retrouvera un Lemaitre enthousiasmant mais ni Blake, ni Gatlin

La soirée a été bonne pour la Jamaïque sur le sprint puisque Elaine Thompson est devenue championne olympique du 200m après son sacre sur le 100m. Elle est la première athlète depuis Florence Griffith-Joyner en 1988 à Séoul à réaliser ce doublé. Les Américaines ont répondu quelques minutes plus tard avec un triplé (Brianna Rollins, Nia Ali et Kristi Catlin) sur le 100m haies. Côté Français, on retiendra la superbe première journée de Kevin Mayer, placé pour une médaille sur le décathlon

Le tableau des médailles

Au tableau des médailles, l'équipe de France grimpe au septième rang avec désormais 31 médailles (8e en or, 11 en argent et 12 en bronze). Les Etats-Unis dominent toujours largement ce classement avec 93 breloques (30 en or, 32 en argent et 31 en bronze) devant la Grande Bretagne (50, 19 en or, 19 en argent et 12 en bronze) et la Chine (24, 19 en or, 15 en argent et 20 en bronze).