Rio 2016 - Kipruto détrône Kemboi, Mekhissi au pied du podium

Rio 2016 - Kipruto détrône Kemboi, Mekhissi au pied du podium

Publié le , modifié le

C'est une passation de pouvoir. Le Kenyan Conseslus Kipruto est le nouveau roi du 3000 m steeple après avoir été irrésistible sur l'anneau de Rio en 8:03.28. Son accélération a laissé sur place ses adversaires, notamment Ezekiel Kemboi. Finalement, l'Américain Evan Jager a même pris la 2e place au terme d'une course audacieuse à l'avant. En revanche, c'est la déception pour le clan français avec la 4e place de Mahiédine Mekhissi. Yoann Kowal est lui 6e.

Il n'y a quasiment pas eu de course. Très vite un trio s'est détaché à l'avant de la course. En fin tacticien, Mahiédine Mekhissi s'est glissé au milieu du peloton en attendant son heure. Elle n'est jamais arrivée car le Kenyan Conseslus Kipruto, l'Américain Evan Jager et le double champion olympique Ezekiel Kemboi avaient déjà pris trop d'avance au moment de l'emballage final. Kipruto s'est détaché dans la ligne droite opposée, laissant Kemboi sans réaction. "J'ai commencé à sprinter et j'ai vu que mes adversaires étaient loin de moi et je savais que personne ne me rattraperait alors j'ai commencé à fêter ma victoire assez tôt, a indiqué Kipruto. J'étais vraiment content, à cent mètres de l'arrivée, je savais que j'allais gagner."

Cerise sur le gâteau, Kipruto s'est offert le scalp de son illustre aîné. "Battre Kemboi, c'est quelque chose qui n'est pas facile, a assuré le nouveau champion olympique. Il était tellement concentré sur le fait de finir sa carrière sur un dernier titre de champion olympique (après 2008 et 2012) mais de mon côté, j'étais prêt à le battre. Il m'avait dit qu'il allait gagner. En général, Kemboi est quelqu'un qui détruit mentalement ses adversaires. Moi, je lui ai dit: +laissons la piste décider+. Kemboi m'a déjà dit que c'était à mon tour de prendre les commandes du 3000 m steeple, je suis content. "Euphorique, Jager a lui aussi suivi l'exemple de Kipruto et s'est détaché pour cueilli l'argent (8:04.28) devant la légende Kemboi (8:08.47).

Mekhissi porte réclamation

4e Mekhissi, a vu une irrégularité dans la course de Kemboi et a posé réclamation. "Il a coupé sur le virage à la mi- parcours. Quand je courais je ne le comptais pas dans ma tête", a déclaré Mekhissi, double vice-champion olympique (2008, 2012) sur France Télévisions. "C'est mon ami, mais dans la course on est adversaires. Il faut s'appuyer sur les règlements. J'ai vu qu'il avait coupé. C'est à la fédération de porter réclamation", a lancé Mekhissi.

VIDEO : Le course en or de Kipruto

Xavier Richard @littletwitman