Usain Bolt
Usain Bolt après sa victoire sur 100m aux Jeux Olympiques de Pékin | OLIVIER MORIN / AFP

Rio 2016, Jour 8 - Le programme des moments fort du samedi 13 août

Publié le , modifié le

L'événement à ne pas manquer - Les séries du 100 mètres en athlétisme, avec Usain Bolt

La "Foudre"  va s'abattre sur le stade Olympique de Rio ! A partir de 17h, heure française, débutent les Séries de l'épreuve reine avec, comme héros absolu, le Jamaïcain Usain Bolt. La légende du sprint mondial reste sur six médailles d'or aux JO depuis Pékin et veut, bien évidemment, compléter sa faramineuse collection. Dans leur bulle, les Français Christophe Lemaître et Jimmy Vicaut voudront copier le maître et se qualifier, eux aussi, pour les demi-finales (demain dimanche, à partir de 2h). Côté féminin, ça va aussi barder avec la finale de ce même 100 mètres, programmée à 3h35 la nuit prochaine. Réglez vos réveils ! Shelly-Ann Fraser-Pryce, la "Usain Bolt" jamaïcaine, fait partie des grandes favorites. Du jaune partout sur la piste carioca, voilà qui ne peut que plaire au public brésilien, déjà en transe !

Les Français à suivre

Athlétisme - Lavillenie affûte ses perches

Outre le moment fort que représentent les Séries du 100 mètres (voir ci-dessus), les amateurs de la piste suivront particulièrement les qualifications à la perche (à partir de 1h20), avec Stanley Joseph, Kévin Menaldo et surtout Renaud Lavillenie, champion olympique en titre. Le Clermontois ne voudra pas s'attarder sur le sautoir,a fin de ne pas trop perdre d'influx en attendant le tournoi finale (dans la nuit de lundi à mardi). D'autres tricolores à ne pas louper : Floria Gueï aux séries du 400 mètres, Jeanine Assani-Issouf au triple saut, sans oublier la poursuite de l'heptathlon pour Antoinette Nana Djimou avec, pour conclure en beauté, trois dernières épreuves : la longueur, le javelot et le 800 mètres. En demi-finales du 800 mètres, Pierre-Ambroise Bosse aura son mot à dire.

Renaud Lavillenie candidat à sa propre succession
Renaud Lavillenie candidat à sa propre succession

Boxe - Tony Yoka, c'est du super- lourd !

Sur le ring du Riocentro, on sort les Malabar. Le Français Tony Yoka entre en lice, dans la catégorie des "Plus de 91 kg", un huitième de finale (18h) contre un représentant des Iles Vierges américaines, Clayton Laurent Jr. Plus qu'abordable pour le Parisien... Deux autres boxeurs tricolores à l'honneur : d'abord, Elie Konki chez les poids Mouches (- 52 kg) avec un premier combat à 22h contre l'Allemand Hamza Touba, puis pour Souleymane Cissokho, avec un quart de finale contre le Thaïlandais Sailom Adi (23h15).

Tony Yoka, des poings en or ?
Tony Yoka, des poings en or ?

Mais aussi...

Raquettes en main, début de parcours en simple, dans le tournoi de badminton, pour Delphine Lansac et Brice Leverdez. En escrime, on la joue en équipe avec, dès 14 heures, le sabre pour nos représentants (Manon Brunet, Charlotte Lembach, Cécilia Berder) et un quart de finale contre l'Italie. En trampoline, au Barra Olympic Park, les premiers bonds pour Sébastien Martiny (à partir de 19h). Non loin de là, en haltérophilie, Kévin Bouly s'apprête à lever de la fonte en Moins de 94 kg (à partir de 20h30). Du côté du tennis de table, trois de nos garçons (Tristan Flore, Simon Gauzy, Emmanuel Lebesson) tenteront de bien entamer le tournoi par équipes, avec un premier tour contre la Grande-Bretagne (à partir de 0h30). D'autres formations tricolores seront à suivre avec frissons : France-Croatie en handball masculin (16h30) ; France-Etats-Unis au volley masculin (22h05) et France-Japon au basket féminin (22h45).

Le chiffre : 6

En 2012 à Londres, l'athlète anglais Mo Farah, qui tentera de conserver sa couronne à Rio sur cette distance, a mis fin au règne africain sur le 10.000 mètres masculin depuis six Olympiades. Durant vingt ans, les Marocains Brahim Boutayeb (1988) et Khalid Skah (1992), puis les Ethiopiens Haile Gebreselassie (1996, 2000) et Kenenisa Bekele (2004, 2008) avaient remporté la médaille d'or sur l'épreuve phare du fond mondial. A Londres, Farah avait devancé, pour le podium, l'Américain Galen Rupp (argent) et un autre Ethiopien, Tariku Bekele (bronze).

 

 

Nicolas Gettliffe