Equitation Rio
Le Centre Olympique d'Équitation, théâtre du concours de Cross Country | JOHN MACDOUGALL / AFP

Rio 2016 : Jour 3 - Le programme des moments forts du lundi 8 août

Publié le , modifié le

Début de semaine à Rio. Les épreuves sont encore nombreuses ce lundi 8 août et les Français seront à pied d'oeuvre pour tenter d'ajouter de nouvelles médailles dans l'escarcelle tricolore après l'argent obtenu par le relais 4x100m nage libre masculin la nuit dernière. Français à scruter de près, événement à ne pas rater... Suivez le guide !

L’événement à ne pas manquer - Equitation concours Complet – Cross (à partir de 15h00 heure française)

Clap de fin pour le cross aux Jeux Olympiques ? L’épreuve pourrait en effet disparaître à Tokyo en 2020 au profit de disciplines plus tendance et commerciales. Les amateurs d’équitation seront donc aux aguets pour ce qui est le dernier espace de liberté et de risques assumés du programme olympique. Un tableau vivant où le cheval galope en liberté dans un grand espace et où le danger n’est jamais très loin lorsque l'athlète à quatre jambes doit sauter en aveugle un "panoramique".

Le jour du cross, la tension monte inévitablement. Les silences se font lourds au départ des couples, comme dans les écuries. La retenue se mêle à l'excitation. De quoi vibrer devant son écran ce lundi à 15h00.

Les Français à su​ivre

Water Polo - Une bonne impression à confirmer​

Après 24 ans d’absence à ce niveau, l’Equipe de France a subi une défaite honorable (4-7) face au Monténégro. Elle retrouvera l’Italie à 15h20 avec l’espoir de décrocher une victoire historique. Ce ne sera pas simple face à des transalpins qui ont battu l’Espagne d’une courte tête lors de leur premier match(9-8).

Handball féminin - Les Bleues sur leur lancée​

Les filles d’Olivier Krumbholz ont réalisé l’entame idéale en dominant les Néerlandaises, vice-championnes du Monde (18-14). Elles devront confirmer face aux Russes (16h30) pour espérer terminer en tête de leur groupe et aborder le second tour dans de bonnes dispositions. 

Escrime - Enfin la libération ?

Après des Jeux Olympiques catastrophiques à Londres en 2012 (zéro médaille), l’escrime française espère redresser la barre à Rio. Si Lauren Rembi a frôlé une médaille à l’épée, la délégation tricolore pourrait bien décrocher sa première breloque ce lundi en sabre. Charlotte Lembach (médaillée de bronze aux derniers championnats d’Europe en 2016), Cecilia Berder (vice-championne du Monde 2015) et Manon Brunet (double vice-championne d’Europe et vice-championne du Monde) auront chacune leur mot à dire dans la course aux médailles.

Judo : première médaille attendue sur les tatamis​

Les astres s’aligneront-ils pour les judokas français ? Alors que Teddy Riner n’entrera en lice que vendredi dans la catégorie des + de 100kg, aucun des quatre Bleus alignés depuis samedi n'a réussi à atteindre les quarts de finale. Les supporters des Bleus présents à l’Arena Carioca 2 espèrent vibrer ce lundi avec Pierre Duprat (-73 kg) mais surtout avec Automne Pavia (-57 kg), championne d’Europe 2016 et médaillée de Bronze à Londres. Cette dernière n’aura pas une voie toute tracée jusqu’à la médaille puisqu’elle peut croiser sur sa route en quarts la championne olympique et du monde japonaise Kaori Matsumoto. 

Le chiffre : 50 000

Soit la somme en euros que touchera chaque champion olympique français à Rio. 20 000 euros seront attribués à un médaillé d'argent alors qu'une troisième place sur le podium équivaut à 13 000 euros. Des sommes fixées par le Comité Olympique du Sport Français qui pourraient motiver certains athlètes pour garnir la moisson de médailles françaises en ce début de semaine. A titre de comparaison : les Etats-Unis offrent 22 000 euros à chaque athlète ramenant le plus beau des métaux au pays.

francetv sport @francetvsport