Rio 2016, Jour 14 - Le programme des moments forts du vendredi 19 août

Rio 2016, Jour 14 - Le programme des moments forts du vendredi 19 août

Publié le , modifié le

L'événement à ne pas manquer

Demi-finales, handball masculin : France - Allemagne (20h30)

Pour envisager un triplé monumental, les Experts auront d'abord un terrible obstacle à franchir : la Nationalmannschaft, championne d'Europe en titre ! Les joueurs de Claude Onesta passent un test grandeur nature, face aux coéquipiers de Patrick Wiencek. Assurément, si la bande aux frères Karabatic parvient à dominer cette redoutable Allemagne, elle pourra réviser La Marseillaise en vue de l'apothéose dimanche (contre le Danemark ou la Pologne, l'autre demi-finale à 1h30). Lors de la dernière confrontation officielle contre ces Allemands, aux Championnats du monde 2013 en Espagne, lors du premier tour, les Bleus s'étaient inclinés (30-32). Un exemple à ne pas suivre.

Les Français à suivre

Boxe - Tony Yoka veut de l'or

Dans la catégorie des Super Lourds, c'est le grand jour ! En demi-finale contre le Croate Filip Hrgovic (20h, heure française), le Parisien tentera de décrocher une place en finale. Son rêve de monter sur la "boîte" n'a plus rien d'utopique. "Ce Croate, il est droitier, grand, il a un bon jab, une droite hyper puissante, résume le boxeur français... Il est champion d’Europe, mais je suis satisfait de l’affronter, car son style est plus facile à décrypter que celui d'un Cubain". Côté dames, le coup de coeur ira vers Estelle Mossely, en Moins de 60 kg. La compagne de Tony Yoka affronte, à 21h en finale, la Chinoise Yin Junhua. Un couple en or ? L'histoire serait belle !

Athlétisme - Diniz pour un nouveau défi

Dès 13h, les amateurs de la marche vont vibrer pour Yohann Diniz. Jamais médaillé olympique (voir ci-dessous, le Chiffre), A 38 ans, le Rémois s'est préparé en conséquence, notamment pour résister à la moiteur du "pais tropical". Même si une défaillance est toujours possible dans cette exigeante discipline, Diniz devra viser autour de 3 heures 35 s'il veut envisager de monter sur le podium. Chez les féminines, à suivre aussi dans le camp tricolore Emilie Menuet, sur le 20 kilomètres marche (à partir de 19h30). Sur la piste du stade Olympique, un coup d'oeil sur la perchiste Vanessa Boslak dont le concours démarre à 1h30. A suivre aussi les relais 4x400 mètres féminin (Série 1, 1h40) et masculin (Série 1, 2h10) avec l'armada française.

Equitation - Rebelote pour nos cavaliers en or ?

Deux jours après leur exploit par équipes, en saut d'obstacles, nos quatre héros, Pénélope Leprévost, Roger-Yves Bost, Philippe Rozier et Kevin Staut, remettent ça, mais cette fois dans le concours individuel. Début de la Manche A à 15h, puis la Manche B à 18h30. Un petit oubli, Pénélope ? "Il faut parler des chevaux, insiste la cavalière française. Qu'est-ce qu'ils sont gentils, avec cette chaleur écrasante, ils sont fatigués ! La beauté, la bonté dans le regard de ces chevaux, c'est incroyable". C'est bien noté... Et hommage donc à la plus belle conquête de l'homme !

Mais aussi...

Le canoë-kayak en ligne tricolore va tenter de se racheter, après une journée blanche. En K1 sur 200 mètres, Maxime Beaumont attaque les qualificatifs (Série 2 à 14h07). En K4 500 mètres féminin, ça va pousser derrière Léa Jamelot, Manon Hoste, Amandine Lhote et Sarah Troël (Série 1 à 14h37). En Taekwondo, débuts des combats pour Haby Niaré en Moins de 67 kg féminines, à 15h30 contre l'Haïtienne Aniya Louissaint (8e de finale). En lutte libre, en Moins de 74 kg, l'unique Français en lice, Zelimkhan Khadjiev, a un coup à jouer, dès le tour de qualif contre l'Indien Narsingh Pancham Yadav (15h08).

Du côté des bassins, en natation synchronisée, dans le programme libre par équipes, Laura Augé et Margaux Chrétien peuvent viser le Top 10 du ballet. En plongeon haut vol sur le tremplin de 10 mètres, sensations fortes garanties pour Benjamin Auffret. En gymnastique rythmique, Kséniya Moustafaeva entre en action. Enfin, suite du programme en pentathlon moderne, avec la Française Elodie Clouvel, lancée dans la journée vers les épreuves de natation (200 mètres), d'escrime, d'équitation, puis de combiné course/tir. Pas de doute : la Perpignannaise dormira bien ce soir !

En dehors de la délégation tricolore, ça va être chaud en basket, avec des demi-finales de légende chez les messieurs : Australie-Serbie (20h30) puis Espagne-Etats-Unis (minuit). En football féminin, le match pour la médaille de bronze, Brésil-Canada (18h), puis la finale pour l'or et l'argent au Maracana, Allemagne-Suède (22h30). Enfin en volley chez les garçons, du lourd avec également les demi-finales : Italie-Etats-Unis (18h) puis Brésil-Russie (3h15).

Le chiffre - 0

Aux Jeux Olympiques, le bilan du marcheur français Yohann Diniz est des plus cruels. En 2004 à Athènes, le Rémois n'avait pas été retenu. En 2008 à Pékin, il avait abandonné dans le 50 kilomètres. Enfin, il y a quatre ans à Londres, du côté de Buckingham Palace, notre spécialiste du déhanchement avait été disqualifié pour ravitaillement hors zone. Terrible ! A 38 ans, autant dire qu'une exploit sur le parcours carioca l'enverrait au nirvana. Sinon, il se voit bien poursuivre jusqu'à Tokyo en 2020...

Nicolas Gettliffe