Renaud Lavillenie, futur double champion olympique ?
Renaud Lavillenie attend son tour... | EDDY LEMAISTRE / 2PIX-EL / DPPI media

Rio 2016, Jour 10 - Le programme des moments forts du lundi 15 août

Publié le , modifié le

L'ÉVÉNEMENT À NE PAS MANQUER – LA FINALE DE LA PERCHE​​

Un marathon ou un sprint ? Pour certains, le concours du saut à la perche commence tôt, pour d’autres, dont Renaud Lavillenie, ce sera plus tard. Une chose est sûre, le Français ne vise que l’or. Déjà médaillé d’or à Londres, le Français se méfiera de Filippis le Grec ou encore de Barber le Canadien champion du monde en 2015 à Pékin. En qualifications, Lavillenie a eu besoin de deux sauts pour effacer 5,70m. Pour assister au triomphe du meilleur « percheur » de sa génération ou à une surprise, rendez-vous dans le Stade Olympique ou devant votre télévision à partir d’1h35 du matin.

LES FRANÇAIS A SUIVRE

Volley-ball : Un France-Brésil pour une qualification

L'équipe de France de volley-ball
L'équipe de France de volley-ball

La défaite face à l’Italie en ouverture et celle face aux Etats-Unis obligent l’équipe de France masculine de volley a un exploit pour se qualifier pour les quarts de finale du tournoi olympique. Sur leur route ? Le Brésil et le bouillant Maracazinho (3h35). Là où les Bleus avaient battus leurs homologues brésiliens lors du Final Six de la Ligue Mondiale 2015. Un souvenir qu’il va falloir invoquer sous peine de voir Ngapteh et ses coéquipiers prendre la porte prématurément alors qu’ils visaient une médaille olympique. En cas de défaite, il faudra attendre les résultats d’Italie-Canada et d’Etats-Unis – Mexique. On imagine mal l’équipe de France aimer dépendre des autres.

Eau libre : Muller pour l’or

Championne du monde 2015 à Kazan, championne d’Europe 2016 à Hoorn, Aurélie Muller est favorite pour l’or olympique. Le départ devant le fort de Copacabana pourrait inspirer la Française de 26 ans. Et ses supporteurs aussi ! Native de Sarreguemines, Aurélie Muller pourra compter sur le soutien d’une délégation venue en nombre et très active depuis le début des Jeux Olympiques. La nageuse de Philippe Lucas pourrait réhausser le bilan de la natation française et rafler le premier titre de ces Jeux de Rio alors que le relais 4x100m nage libre et Florent Manaudou ont échoué dans leur quête de l’or. Rendez-vous à 14h pour le top départ.

Boxe : Souleymane Cissokho vise la finale

Christian Mbilli
Christian Mbilli

La boxe française va très bien à Rio et elle devrait amasser quelques breloques. Pour Souleymane Cissokho, le bronze est assuré mais le moins de 69 kilos français voit plus grand. Cependant, sur sa route, c’est un champion du monde qui se dresse. Daniyar Yeleussinov (Kazakhstan) avait triomphé chez lui, à Almaty, en 2013. Mais la dynamique française et la bonne forme de Cissokho poussent à croire à une belle surprise. En boxe, on surveillera aussi le quart de finale de Christian Mbilli chez les moyens et celui d’Estelle Mossely chez les légers.

Mais aussi…

La liste des Français en lice ce lundi est longue comme le bras. En Canoë, on retrouvera Adrien Bart et en Kayak, Sarah Guyot et Cyrrile Care. Du côté du Stade Olympique, Benjamin Compaoré et Harold Correa feront leur entrée au triple saut tout comme Mélina Robert-Michon et Pauline Pousse ou encore Dimitri Bascou, Pascal Martinot-Lagarde et Wilhem Belocian sur le 110 mais et Phara Anacharsis sur le 400m haies, et enfin Yoann Kowal et Mahiedine Mekhissi-Benabbad. Alexandra Tavernier sera elle en finale du marteau. Sur la piste, on surveillera Sandie Clair et Virginie Cueff sur la vitesse individuelle et l’entrée en lice de Laurie Berthon sur l’omnium. Discipline dans laquelle Thomas Boudat poursuit sa quête de podium. En voile, Sofian Bouvet, Jérémie MionJulien d’Ortoli, Noé Delpech, Sarah Steyaert, Aude Compan et Mathilde de Kerangat seront sur le pont. A suivre aussi le dressage individuelle en équitation avec Stéphanie Brieussel, Ludovic Henry et Karen Tebar, le par équipes messieurs en tennis de table (Tristan Flore, Simon Gauzy, Emmanuel Lebesson, Benjamin Brossier) et le plongeon individuel à 3m de Matthieu Rosset. Et pour finir, un sympathique France-Danemark dans le tournoi olympique masculin de handball.

Le chiffre : 3

C’est le nombre de record qui sont tombés sur la piste aux étoiles de Rio de Janeiro. Dans le Vélodrome de la ville brésilienne, la piste est ultra-rapide et permet aux Britanniques, entre autres, de briller. Avec des vélos à la pointe de la technologie, les Wiggins et consorts se régalent de vitesse. Les deux records du monde de la poursuite par équipes (hommes et femmes) et le record olympique de la vitesse par équipes n’ont pas survécu à la furie britannique.