argentine portugal
Le Portugal, vainqueur face à l'Argentine. | VANDERLEI ALMEIDA / AFP

Rio 2016 / Football : Le Portugal renverse l'Argentine, le Brésil cale d'entrée

Publié le , modifié le

La première journée du tournoi olympique masculin de football a été riche en divertissement. Le Portugal, candidat à la victoire finale a marqué les esprits avec sa victoire contre l'Argentine (2-0). L'Allemagne et le Mexique n'ont pas pu se départager (2-2). Le Brésil n'a lui pu faire mieux qu'un match nul contre l'Afrique du Sud (0-0). La Corée du Sud a inscrit le carton de la soirée face aux Fidji (8-0) alors que le Nigeria et le Japon nous ont offert un thriller passionnant (5-4).

Le Portugal a frappé un grand coup dans le tournoi olympique ! Les Espoirs de la Selecçao se sont imposés 2-0 contre l'Argentine. Ils ont fait craquer l'Albiceleste sur deux frappes lointaines en seconde période. L'attaquant Paciencia a d'abord trouvé la faille d'un tir au ras du sol parfaitement placé hors de portée de Geronimo Rulli (66e). Alors que l'Argentine poussait pour revenir, les Portugais ont conclu l'affaire à un peu plus de cinq minutes du terme. Le latéral Pite, entré en cours de jeu, a profité d'une faute de main de Rulli pour creuser définitivement l'écart. Dans l'autre match du groupe D, le Honduras l'a emporté sur l'Algérie (3-2). Le Portugal prend la tête du groupe C, à égalité de points avec le Honduras qu'il affrontera dimanche. L'Argentine, dernière à la différence de but, sera opposée à l'Algérie. 

Pas de gagnant entre l'Allemagne et le Mexique

L'alléchant choc entre l'Allemagne et le Mexique, champion olympique en titre, a tenu toutes ses promesses (2-2). Les Mexicains ont mené la danse et ouvert le score en deuxième période. Ils ont profité d'un corner parfaitement tiré sur la tête d'Oribe Peralta (52e). L'égalisation allemande est arrivée moins de dix minutes plus tard. Le défenseur Niklas Süle lançait parfaitement le joueur d'Arsenal Serge Gnabry pour lui offrir un face-à-face avec le gardien mexicain, battu d'une frappe enroulée pied droit (58e). A peine revenus, les Allemands se sont à nouveau faits distancer. A la 61e, Rodolfo Pizarro a repris une tête repousée par la barre transversale. Timo Horn déjà à terre, le but vide face à lui, le Mexicain n'a eu qu'à jouer à pousse-ballon. Score débloqué par un corner, et conclu par un corner. Le défenseur du Borussia Dortmund Matthias Ginter a converti le coup de pied arrêté de Julian Brandt (76e). A noter, la blessure du milieu de Schalke Leon Goretzka. Touché à l'épaule, il a été remplacé à la 28e minutes par Serge Gnabry. 

La Corée du Sud écrase les Fidji

La Corée du Sud a pris la tête de ce groupe C grâce à sa large victoire face aux Fidji (8-0). Les Fidjiens ont pourtant réalisé 60 minutes intéressantes, malgré l'ouverture du score de Seungwoo Ryu (32e). La domination sud-coréenne était incontestable, mais une prestation solide du gardien Simione Tamanisau et de sa défense a permis aux Fidji de rester dans le match. Mais le mur fidjien s'est écroulé en deux minutes, permettant aux Coréens d'inscrire trois buts coup sur coup (Kwon Changhoon 62e, 63e, Seungwoo Ryu 63e). Une fois les vannes ouvertes, le flot ne s'est plus arrêté. Les Sud-Coréens ont ajouté quatre autres buts au compteur par l'intermédiaire d'Heung-Min Son (72e), d'Hyunjun Suk (77e, 90e) et une nouvelle fois de Kwon Changhoon. 

Le Brésil tremblant 

Le calvaire continue pour le Brésil ! Ridiculisés dans leur propre Coupe du monde il y a deux ans, encore à la ramasse lors de la Copa America 2015, les Brésiliens démarrent le tournoi olympique de football avec les mêmes difficultés. Les Espoirs brésiliens, renforcés par la présence de Neymar (24 ans), Wewerton (28 ans) et Renato Augusto (28 ans), ne sont pas parvenus à trouver la faille dans une défense sud-africaine parfaitement en place. Ils n'ont pas su profiter de l'expulsion de l'attaquant sud-africain Mothobi Mvala (59e). Trop stériles dans leur possession de balle, souvent figés et imprécis, les Brésiliens ont même été plusieurs fois en difficulté défensivement face aux contres sud-africains. Plus tôt dans la journée, le tournoi olympique a été ouvert par un duel entre l'Irak et le Danemark. Là aussi, les spectateurs, de toute façon peu nombreux, n'ont été gratifié d'aucun but (0-0). Les quatre équipes du groupe A se retrouvent à égalité. Le Brésil affrontera l'Irak et les Danois défieront l'Afrique du Sud dans la nuit de dimanche à lundi.

Suède et Colombie se neutralisent

La Suède et la Colombie ont imité l'Allemagne et le Mexique (2-2) ! L'attaquant Teofilo Gutierrez a ouvert le score d'une superbe frappe dans la surface (17e). Mikael Ishak, qui utilise ses pieds pour marcher et envoyer des missiles en lucarne, a remis les pendules à l'heure et les points sur les i peu avant la mi-temps (43e). Les Scandinaves ont ensuite pris l'avantage, Astrit Ajdarevic profitant d'une frappe lointaine repoussée Cristian Bonilla pour envoyer le ballon au fond (62e). Dorlan Pabon, l'un des trois joueurs de plus de 23 ans des Cafeteros (28 ans), a permis à la Colombie d'empocher un point en égalisant sur penalty (75e). 

Nigeria - Japon : un match fou !

Beaucoup de buts dans le groupe B puisque le Nigeria a battu le Japon au terme d'un match fou (5-3). Pas de round d'observation mais quatre buts dans les 13 premières minutes. Le Nigérian Umar Sadiq a ouvert le score dès la 6e minute avant l'égalisation de Shinzo Koroki (9e). Dans la minute suivante, Oghenekaro Etebo (10e) a permis un bref instant au Nigéria de reprendre l'avantage. Mais Takumi Minamino a une nouvelle fois rétabli l'égalité quasi-immédiatement (13e). Pas de quoi doucher Etebo. L'attaquant de Warri Wolves a ajouté trois buts (42e, 51e, 66e) pour assommer le Japon. Des Nippons assommés mais qui ont refusé d'abdiquer. Ils ont réduit l'écart à deux buts grâce à Takuma Asano (70e) et multiplié les occasions, mais sans concrétiser. Musashi Suzuki a bien inscrit un quatrième but japonais, d'une frappe enroulée précédée d'un joli crochet, mais trop tard pour permettre au Japon de revenir (90e+4). 

Hugo Monier @hgo_mon