Denis Gargaud Chanut
Denis Gargaud Chanut succède à Tony Estanguet | Konstantin Chalabov / Sputnik

Rio 2016 - Equipe de France : Une bien belle journée

Publié le , modifié le

Les tops

Coup double pour l’équitation

La grande nouvelle est tombée en fin d’après-midi. Karim-Florent Laghouag, Mathieu Lemoine, Astier Nicolas et Thibaut Vallette resteront donc comme les premiers français en or dans ces JO 2016. Ils se sont adjugés l’épreuve du concours complet d’équitation devant l’Allemagne et l’Australie. Le quatuor se souviendra longtemps de ses premiers Jeux Olympiques. Et ils n’avaient pas fini de s’enflammer. Quelques minutes plus tard, Astier Nicolas (27 ans), et non l’inverse, remet ça en saut d’obstacles. Associé à Piaf de B’Neville, il s’en va glaner l’argent derrière le champion olympique en titre, l’Allemand Michael Jung.

Gauthier Grumier sonne le réveil de l’escrime

En tant que numéro 1 mondial, il se devait de ramener une breloque. L’épéiste natif de la Nièvre se contentera du bronze. Éliminé en demi-finale par le Hongrois Géza Imre, alors qu’il avait facilement disposé de ses adversaires jusqu’alors, Gauthier Grumier a su se remotiver pour prendre le dessus sur le Suisse Benjamin Steffen dans un assaut qu’il a maîtrisé de bout en bout (15-11). Après avoir assuré sa place sur le podium, il a fait référence à un célèbre dessin animé, la Reine des Neiges pour ne pas le nommer, et s’est dit libéré, délivré.

Canoë : La relève de Tony Estanguet assurée

La deuxième médaille d’or tricolore de la journée a été pêchée par Denis Gargaud Chanut. Lui aussi découvre les Jeux et ne pouvait rêver plus beau baptême du feu. Le Marseillais succède ainsi à Tony Estanguet, détenteur de 3 titres en slalom (2000, 2004 et 2012) et qui l’avait privé d’une participation aux Jeux de Londres alors que Denis était champion du Monde en titre. Et pour que l’histoire se termine parfaitement, c’est le Palois qui lui a remis la plus belle des récompenses.

Judo : Clarisse Agbegnenou n’a rien à regretter

Comme l’escrime, le judo tient enfin sa première médaille par l’intermédiaire de Clarisse Agbegnenou. Elle enlève l’argent dans la catégorie des moins de 63 kgs. Une performance qui remet du baume au cœur à l’équipe de France qui doit notamment faire face à des décisions arbitrales controversées. La jeune femme de 23 ans a réalisé un parcours solide mais n’a pas vu le jour en finale face à la Slovène Tina Trstenjak. Elle avoue avoir été trop pressée pour faire tomber son adversaire et elle s’est fait piéger, restant plus d’une vingtaine de secondes immobilisé au sol. Elle réalise une performance équivalente à celle de Lucie Décosse en 2008 à Pékin.

Les flops

Tennis : Benoît Paire exclu par la fédération

Double couac pour l’Avignonnais. Après sa défaite en 3 sets face à l’Italien Fabio Fognini (6-4, 4-6, 6-7), Benoit Paire a été exclu de l’équipe de France de tennis par la fédération pour "manquement aux règles de vie de fonctionnement mises en place pour les JO" dixit Arnaud Di Pasquale, directeur technique national. Selon le président Jean Gachassin, Paire continuait de mener sa petite vie avec ses petites habitudes malgré plusieurs recadrages. De son côté, le joueur semble ne rien regretter et a pris les Jeux comme une préparation en vue des prochains tournois et se dit satisfait de sa performance globale. Après les propos de Kristina Mladenovic suite à son élimination en double, le tennis français traverse une période quelque peu tumultueuse.

Natation : L’imbroglio Agnel – Pothain

Ce matin, après l’échec du relais en demi-finale du 4X200m, Jordan Pothain a fustigé Yannick Agnel, forfait pour cette course. "On a été abandonné par Yannick" a-t-il déclaré. Malade, Agnel a été remplacé au pied levé par Damien Joly. Lors d’une conférence de presse, le triple médaillé de Londres a tenu à calmer le jeu et à rétablir la vérité en pointant du doigt la DTN qui a pris la décision de ne pas l’aligner. Il a aussi précisé qu’il n’en voulait pas à Jordan Pothain qui a, selon lui, réagi sous le coup de la déception. Le compteur de nos nageurs reste bloqué à une médaille. On est donc loin de l’euphorie des précédents Jeux. Pour terminer sur une note positive, sachez que la France intègre le top 10 du classement des médailles. Elle est aujourd’hui 9ème avec 6 distinctions (2 en or, 3 en argent et 1 en bronze).

Florian Giraud @Flogiraud13