Rio 2016 - Cyclisme sur piste (H) : Elia Viviani triomphe à l'omnium, Thomas Boudat 5e

Rio 2016 - Cyclisme sur piste (H) : Elia Viviani triomphe à l'omnium, Thomas Boudat 5e

Publié le , modifié le

Après une course aux points maitrisée de bout en bout, l'Italien Elia Viviani s'est offert le titre olympique de l'omnium au Vélodrome Olympique de Rio. Le coureur de la Sky devance le Britannique Mark Cavendish et le Danois Lasse Hansen, champion sortant. Après une première journée pleine de promesses, le Français Thomas Boudat devra finalement se contenter de la cinquième place.

La première journée avait été quasi parfaite, avec 106 points et une première place au classement de l'omnium.  Mais Thomas Boudat savait que cette deuxième journée serait diifficile. "Demain ça sera dur mais c'est encourageant (...) Mon classement final dépendra beaucoup de ce qu'il se passera sur le kilomètre" avait-il confié hier. Avec une 11e place lors du kilomètre, puis une 9e place au 200m lancé, le Français attaquait cette ultime épreuve de l'omnium en cinquième position au général, à deux points seulement du podium. Tout restait encore possible dans la course aux points, 40 kilomètres (160 tours) entrecoupés de seize sprints. Mais Boudat, qui voulait tant imiter son aîné Bryan Coquard (2e aux JO de Londres), n'a pu se sortir d'affaire dans sa discipline de prédilection. C'est Elia Viviani, premier au général avant le début de l'ultime épreuve, qui s'est emparé de la médaille d'or.

La route vers le plus beau des métaux n'a pas été de tout repos pour Viviani. Le coureur Italien, qui a apporté au cyclisme italien son premier titre olympique du XXIe siècle, a goûté au parquet du Vélodrome de Rio après un mouvement plus que limite de Mark Cavendish. Plus de peur que de mal pour le coureur Italien qui remontera sur son vélo pour finalement souffler l'or au Britannique, qui devra se contenter d'une breloque en argent. Cavendish, qui espérait décrocher le titre suprême, fait néanmoins mieux qu'à Pékin en 2008, où le "Cav" avait été le seul pistard de la délégation britannique à rentrer bredouille.

La chute d'Elia Viviani en vidéo

Pour la piste française, la menace d'en rester à une seule médaille, le bronze de la vitesse par équipes (Grégory Baugé, François Pervis, Michaël d'Almeida), se précise. Ses chances d'arrondir ce maigre butin dépendent désormais de Pervis et d'Almeida, engagés mardi dans le keirin. Laurie Berthon, en lice dans l'omnium dames, se retrouve en effet en mauvaise posture. La Lyonnaise, en retrait dans le scratch (8e) qu'elle espérait mieux conclure, a pris la douzième place de la poursuite. A près de deux secondes de son record personnel. Autant dire que les chances de podium de la médaillée d'argent des derniers Mondiaux sont désormais extrêmement réduites.

francetv sport @francetvsport