Rio 2016 - Brésil-France, les Brésiliens croient en la qualification pour les quarts

Rio 2016 - Brésil-France, les Brésiliens croient en la qualification pour les quarts

Publié le , modifié le

Le match entre le Brésil et la France, déterminant pour la qualification du tournoi de volley-ball olympique masculin, attire forcément beaucoup de monde au Maracanazinho. Dans cette enceinte mythique, où la Team Yavbou s'était imposée l'an dernier contre cet adversaire en Ligue Mondiale, les supporteurs brésiliens croient au destin doré de leur équipe. Celle-ci est double finaliste en titre aux Jeux Olympiques, et n'a plus gagné depuis Athènes 2004.

Le son est à fond, le jeu de lumières au point. Comme c'est le cas depuis le début du tournoi de volley-ball, le Maracanazinho joue la carte du show pendant les matches. Mais ce soir, l'enceinte pourrait bien devenir aphone, si la France s'imposait. Car le Brésil et la France s'affrontent à 22H30, heure du Brésil (03h30 en France), pour se qualifier pour les quarts de finale. Malgré la pluie qui s'est abattue dans la soirée sur Rio, ils sont nombreux à rentrer ici. C'est normal, certains ont acheté leur billet depuis très longtemps. 

A video posted by @francetvsport on Aug 15, 2016 at 4:13pm PDT

C'est le cas de Flavio et Elena, qui sont déjà installés pour assister au match Canada-Italie, qui détient une partie du destin des deux équipes (si le Canada gagne, le perdant de Brésil-France sera éliminé, sinon, il pourrait encore se qualifier sous condition). Le couple vient du Natal, et a acheté des billets pour ces deux rencontres: "Je savais que le Brésil jouerait quand je les ai achetées", précise Flavio. "Mais je ne savais pas qu'il jouerait sa qualification contre la France", ajoute-t-il dans un sourire mi-figue mi-raisin. Alors, la qualification, il y croit ? "J'en suis presque sûr", glisse-t-il dans un éclat de rire. "Je crois qu'ils peuvent gagner le tournoi olympique". Mais s'ils perdaient, est-ce que ce serait le même traumatisme pour le peuple brésilien que l'élimination en demi-finale de la Coupe du monde de football voici deux ans contre l'Allemagne ? "Je crois que le 7-1 contre l'Allemagne restera bien pire", dit-il.

Lire aussi: Brésil-France, le match de la mort entre deux amis Bruno et Ngapeth

Même son de cloche du côté de Jefferson. "Le football est plus important que le volley", souligne-t-il. "Le volley est en 2e. Vous savez, ils ont beaucoup gagné par le passé, mais cela n'est plus le cas." Orlando, à ses côtés avec le bandana aux couleurs du Brésil, le confirme: "On pense encore aujourd'hui à la victoire de la France en finale de la Coupe du monde 1998 contre nous. Au volley, ils ont perdu la Ligue mondiale, et après plus personne n'en a parlé." Eux aussi viennent de loin, puisqu'ils viennent de l'état de Manaus, mais ils n'ont acheté leur billet qu'au mois de juin. Mais Orlando l'assure: "Le Brésil va se qualifier. Mais j'aimerais que la France et le Brésil se qualifient tous les deux, car ce sont deux belles équipes. ce serait mieux." Pas question pour autant de ménager leurs encouragements avec Joyce, qui se maquille en jaune et vert: "Ce soir, on va faire du bruit, on va les soutenir."

A video posted by @francetvsport on Aug 15, 2016 at 3:10pm PDT

Thierry Tazé-Bernard @thierrytaze