USA Australie Durant
Kevin Durant a souffert avec les USA contre l'Australie | Mark RALSTON / AFP

Rio 2016 - basket : Les USA ont senti le vent du boulet australien

Publié le , modifié le

L'Australie n'a pas usurpé son statut d'équipe surprise de ces JO. Dans le match au sommet du groupe A, les Australiens ont joué les yeux dans les yeux avec les Etats-Unis jusque dans la dernière minute. Les USA, qui n'ont plus perdu un match depuis 2004, ont préservé leur invincibilité (98-88) grâce à un Carmelo Anthony de gala (31 pts, 9/15 à 3 pts). Avec ses 31 points, il est d'ailleurs devenu le meilleur scoreur américain de l'histoire des JO (293 pts) devant LeBron James.

La planète basket a tremblé. Une alerte au séisme de magnitude élevée. Pas le big one prévu un jour en Californie mais une sévère secousse infligée par l’Australie. Team USA a fait respecter son rang d’équipe invincible depuis 2004 mais il a fallu lutter quasiment jusqu’au bout du match. Par moments, ce match avait des airs de la dernière finale olympique entre ces mêmes américains et l’Espagne. Sans complexe, les Australiens n’ont pas eu peur de rentrer dans le concours de shoot lancé par Carmelo Anthony. Les Etats-Unis ont commencé par 5 tirs primés mais l’Australie a répondu par les tirs de Mills (30 pts) et l’énorme activité de Bogut, Delladova et Andersen.

VIDEO : Quand Andrew Bogut se déchaîne


Sous pression, les Américains se laissaient aller à commettre des fautes anti-sportives (deux dans le premier quart-temps). L’Australie en profitait pour faire le premier break (17-25). Subitement, la cote des USA passait de 1.00 à 1.12 sur les sites de paris, signe que la menace australienne était bien réelle. Elle l’était pendant une bonne demi-heure. A la pause, coach K. secouait ses hommes et remettait les fondamentaux de la défense en place. C’est là que les Américains trouvaient la clé de leur succès. Plus durs sur l’homme, ils repassaient devant au milieu du 3e quart (65-63) pour quasiment ne plus lâcher le commandement.

Carmelo Anthony devant LeBron James

Puisque l’Amérique aime fabriquer des héros, Carmelo Anthony a une nouvelle fois endossé sa cape étoilée. Infatigable scoreur, il a fait très mal avec ses tirs primés. Le 9e donnait un avantage conséquent à son équipe pour la première fois du match (88-80, 37e). Le joueur de New York finissait avec 31 pts et un beau 9/15 à 3 pts pour devenir le meilleur marqueur américain aux JO (293 pts). Vainqueurs des deux dernières périodes (21-13 et 21-28), les USA assuraient leur succès aux lancers-francs (98-88) et du même coup la première place du groupe A. Un passage obligé avant la conquête de l’or et un possible rendez-vous avec ces mêmes australiens en finale.

VIDEO : Carmelo Anthony était injouable

Xavier Richard @littletwitman